A la une >>

Ville durable : lancement de l’appel à manifestation d’intérêt « Immeuble à vivre bois »

7 juin 2016 | Mis à jour le 8 juillet 2016

Emmanuelle Cosse, Ministre du Logement et de l’Habitat durable et Stéphane Le Foll, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt ont participé mardi 7 juin, au lancement de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) « Immeuble à vivre bois ». Cet appel à manifestation d’intérêt a pour objectif d’identifier des sites dédiés à la construction bois, véritable pilier de la Ville durable.

L’AMI : développer l’usage du bois dans la construction

Cet appel à manifestation d’intérêt vise à promouvoir la construction d’immeubles en bois de 10 étages et plus. Il apportera un appui technique aux collectivités et maîtres d’ouvrage souhaitant s’investir dans ce type de projets. Il s’inscrit dans le cadre de la solution « Villes Durables » de la Nouvelle France Industrielle et bénéficie du financement du programme d ‘investissement d’avenir.

« Cette plus forte intégration du bois aux démarches de la ville durable, contribuera à donner aux acteurs de la construction bois la visibilité nécessaire pour leur permettre d’investir dans l’innovation »

L’AMI initié ce jour vise, dans un premier temps, à identifier des sites qui pourraient accueillir ces premiers immeubles en bois. Dès le début de l’année 2017, les territoires retenus pourront solliciter des financements publics et une expertise technique avec l’appui d’ADIVbois et du PUCA (Plan Urbanisme Construction Architecture). Ils pourront s’appuyer sur cette expertise pour lancer des concours de maîtrise d’œuvre et initier la construction des projets. Paris, Strasbourg et Saint-Etienne ont déjà annoncé leur intérêt pour cette démarche.

 "Cet appel à manifestation d’intérêt marque un tournant dans le développement de la construction bois que je souhaite promouvoir dans les opérations d’aménagement et d’urbanisme et la nouvelle génération d’éco-quartiers que je veux initier. Une filière bois durable et profitable se construit avec l’implication de tous les acteurs et la bonne gestion des ressources naturelles en tête".

Calendrier 2016 :
> 7 juin : lancement de l’AMI
> 9 septembre : clôture des candidatures
> décembre 2016 : lancement du concours PUCA « conception/réalisation »
>> Plus d’informations sur l’AMI

L’innovation au service de la lutte contre le changement climatique

Afin de soutenir l’innovation dans la filière bois, la ministre du Logement a signé une convention avec les 5 lauréats de l’AMI « Accompagnement à l’émergence de produits ou de solutions innovantes permettant de valoriser la ressource locale en bois feuillus dans la construction » lancé fin 2015.

Ces lauréats pourront valoriser le bois feuillu dans le cadre de projets innovants comme, par exemple, parmi les projets retenus, des fenêtres en chêne pour la rénovation du bâtiment ancien porté ou des prototypes de parois en planches de hêtre des Vosges assemblée…

L’utilisation de matériaux bio-sourcés dans la construction et l’exploitation durable des forêts françaises sont au cœur de la stratégie nationale bas-carbone adoptée en novembre 2015. Elles contribuent à la lutte contre le dérèglement climatique et à la réalisation par la France de ses objectifs de transition énergétique. La valorisation des bois feuillus français dans cette dynamique est essentielle à la bonne structuration de la filière bois nationale.

« Le logement et l’urbanisme, de puissants leviers pour agir en faveur du climat »

Emmanuelle Cosse a détaillé dans son allocution les trois chantiers à développer pour intégrer plus de bois, filière d’avenir, dans la ville durable :

  • répondre aux enjeux post #COP21 et loi transition énergétique avec le bâtiment bas carbone
  • faire émerger un marché du bois de construction français, via les présents AMI notamment
  • assurer la formation et diffusion du savoir-faire au niveau des entreprises de construction

Enfin la ministre du Logement a lancé un appel à participer le 28 juin prochain au forum ouvert sur les éco-quartiers qui sera introduit par Alain Jund, vice-président de l’agglomération strasbourgeoise.

L’évolution du label éco-quartier est un véritable levier vers la ville durable.

Crédits photo Une : Damien Valente/MEEM-MLHD.