A la une >>

Habitat III : un nouvel agenda mondial pour les vingt prochaines années

12 octobre 2016| Mis a jour le 21 octobre 2016

Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, s’est rendue du 17 au 20 octobre à la conférence Habitat III en tant que Cheffe de la délégation française, à Quito en Équateur. Cette conférence des Nations Unies consacrée au logement et au développement urbain durable a permis d’établir un nouvel agenda urbain mondial signé par 197 pays, pour les deux décennies à venir.

Jeudi 20 octobre : clôture de la conférence

Emmanuelle Cosse se félicite du Nouvel Agenda Urbain adopté par les 197 pays représentés à la conférence Habitat III, qui établit de nouvelles normes mondiales pour les politiques de logement et de développement urbain durables.

Le communiqué de presse du 21 octobre 2016 - Habitat III : "Agir ensemble pour des villes innovantes, solidaires et écologiques"

Mercredi 19 octobre

Mardi 18 octobre

Lundi 17 octobre

L’intégralité du discours : Ouverture officielle de la Conférence HABITAT III (PDF- 140.6 ko)

« La ville de demain sera durable ou ne sera pas »

Habitat III devra préciser les conditions de mise en œuvre d’un développement urbain innovant et dynamique, respectueux des hommes et de l’environnement. Pour Emmanuelle Cosse, trois priorités doivent guider cette ambition :

  • la lutte contre l’exclusion urbaine : en faisant de l’accès aux services essentiels et du droit universel à un logement décent les priorités de toutes politiques nationales urbaines.
  • la transition énergétique et écologique  ; en plaçant la préservation et la valorisation de toutes les ressources au cœur de la planification, de la construction, du renouvellement et de la gestion des villes.

C’est dans la ville que se jouera la réussite de la mutation du modèle de transition écologique." Emmanuelle Cosse

  • l’action pour la coproduction de la ville et son usage partagé. La ville ne sera réellement ouverte à tous que si elle est conçue, construite et gérée avec tous.

La position française a été élaborée en concertation avec les acteurs français de l’urbanisme réunis au sein du Partenariat français pour la Ville et les Territoires (PFVT). La contribution française a été intégrée à la proposition européenne.

Le Partenariat français pour la Ville et les Territoires (PFVT)
Lancé en juin 2011, à l’initiative du Ministère du Logement et de l’Habitat durable, du ministère des Affaires étrangères et du Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, le partenariat français pour la Ville et les Territoires est la plateforme d’échanges et de valorisation de l’expertise des acteurs français du développement urbain à l’international. Il fédère une centaine d’organismes représentant la diversité de l’expertise urbaine française.
Le PFVT coordonne l’élaboration de stratégies, la participation des acteurs français au débat international et valorise l’expertise urbaine française, en réponse aux demandes des villes et Etats partenaires dans les pays en développement et émergents.

Une conférence de l’action pour des villes durables

Habitat III est la 3ème conférence des Nations Unies sur le logement et le développement urbain durable. Elle se déroule à Quito en Équateur du 17 au 20 octobre 2016. Vingt ans après la conférence Habitat II à Istanbul, Habitat III constitue un événement majeur sur la problématique des villes, dans un contexte marqué par les nouveaux défisde l’urbanisation. L’objectif de la conférence est d’établir un nouvel agenda urbain mondial qui fixera le cadre stratégique international en matière d’urbanisme pour les deux décennies à venir. Habitat III est une conférence de l’action et présente des solutions concrètes pour résoudre les grands problèmes urbains du XXIe siècle.

Programme de la France à Habitat III (PDF- 1.4 Mo)

Vers un nouvel agenda urbain

Le nouvel agenda urbain est un accord qui redynamisera l’engagement mondial en faveur du développement urbain durable. Ce texte a été discuté pendant deux ans. Il doit être adopté le 17 octobre 2016 et présentera les lignes directrices pour les programmes et les actions mises en œuvre en matière d’urbanisme durable.

L’objectif du texte est de :

  • transformer les villes et d’en faire des moteurs de lutte contre la pauvreté et l’exclusion ;
  • développer l’attractivité économique pour qu’elle bénéficie à tous ;
  • protéger l’environnement et lutter contre le changement climatique.

Les villes doivent construire différemment, pour faire face au changement climatique et améliorer la résilience.
Emmanuelle Cosse

Dimanche 16 octobre

De Vancouver à Quito

La première conférence internationale consacrée aux villes s’est tenue à Vancouver du 31 mai au 11 juin 1976. A l’époque, les deux tiers de l’humanité vivaient encore en milieu rural et l’urbanisation ne figurait pas parmi les priorités des chefs d’État et de gouvernement. Pourtant, le problème prend de l’ampleur notamment dans les pays en voie de développement qui font face à un exode rural massif. Habitat I marque le début d’une prise de conscience mondiale. La communauté internationale reconnaît unanimement que les conditions de l’habitat influent directement sur le développement humain, social et économique, et qu’un développement urbain incontrôlé peut avoir un impact néfaste sur l’environnement. Ces travaux conduisent au Plan d’action de Vancouver qui élabore, à un niveau international, les premières stratégies pour résoudre les problèmes de croissance urbaine.
En 1996, les Nations Unies organisent à Istanbul une deuxième conférence sur les villes afin de faire un bilan des progrès réalisés depuis Vancouver. Les gouvernements participants reconnaissent une détérioration globale des conditions de logement et de vie. L’urgence d’une action immédiate entraîne la proclamation du Programme pour l’habitat. Ce plan stratégique adopté par 171 pays contient plus de 100 engagements et 600 recommandations.
Dans une déclaration commune, les États-membres affirment que « les villes doivent être un lieu où chacun doit être capable de s’épanouir en dignité, santé, sécurité, bonheur et avec espoir » et ils fixent le double objectif de l’ONU-Habitat :

  • l’accès à un logement décent pour tous,
  • le développement durable de tous les établissements humains dans un monde qui s’urbanise toujours davantage.

Plus d’informations sur la conférence Habitat III (en anglais)

Crédits photo Une : MLHD