A la une >>

Transparence hébergement

8 mars 2017 | Mis à jour le 18 avril 2017

Dans une démarche inédite de transparence, les indicateurs de l’hébergement des personnes sans domicile pour l’ensemble du territoire sont pour la première fois rendus publics.

Ces données, fournies par la direction générale de la cohésion sociale, vous permettent notamment de visualiser :

  • le nombre de places pérennes, ouvertes toute l’année ;
  • le nombre de places hivernales, ouvertes spécifiquement pour cette période ;
  • le nombre de places ouvertes en cas d’activation du plan "grand froid" ;
  • des demandes non pourvues, c’est-à-dire les personnes, avec ou sans solution d’hébergement préalable, n’ayant pu être orientées vers les centres demandés.

Tableau de bord

1. Hiver 2016-2017


> Parc pérenne : Il s’agit du parc pérenne (Centre d’hébergement et de réinsertion sociale, hors Centre d’hébergement et de réinsertion sociale et hôtel), le nombre de places pouvant augmenter selon la programmation d’ouverture (création/pérennisation) de places dans les structures.
> Places supplémentaires au titre de la période hivernale  : Il s’agit des places non pérennes ouvertes au titre de la période hivernale.
> Places exceptionnelles (mise à l’abri) : places en gymnase ou autres bâtiments mis à disposition, en accueils de nuit et en accueils de jour ouverts la nuit.

2. Evolution des places ouvertes depuis l’hiver 2013-2014

3. L’ensemble des données en open data

Évolution des places ouvertes depuis l’hiver 2013 et hiver 2016-2017 (Excel- 37.6 ko)

Évolution de l’hébergement généraliste et logement adapté 2012-2016 (Excel- 21.2 ko)

Évolution hebdomadaire des places d’hébergement ouvertes durant l’hiver 2016-2017 (Excel- 18 ko)

« Après avoir considérablement augmenté l’offre d’hébergement depuis 2012, il s’agit maintenant de faire en sorte que les citoyennes et les citoyens puissent mieux connaître et s’approprier nos politiques de solidarité. Après l’avoir fait pour le logement social et le droit au logement opposable, je me félicite de pouvoir réaliser une nouvelle étape dans la transparence des données, désormais incontournable pour renforcer la confiance dans nos institutions et revivifier notre démocratie. » Emmanuelle Cosse