A la une >>

Sylvia Pinel ouvre les deuxièmes Assises pour l’accès au logement des sans-abri

26 janvier 2016 | Mis à jour le 8 février 2016

La Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale (FNARS) tient la deuxième édition de ses Assises nationales mardi 26 et mercredi 27 janvier à Paris et renouvelle à cette occasion son Pacte pour l’accès au logement des personnes sans-abri. Sylvia Pinel salue l’action de la FNARS en faveur des plus démunis et rappelle les engagements du gouvernement sur ces chantiers.

Objectif : aider les personnes les plus démunies à sortir définitivement de la rue

Un an après la première édition de ses Assises pour l’accès au logement des sans-abri, la Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale (FNARS) réunit à nouveau 450 acteurs de terrain, travailleurs sociaux, personnes accueillies ou accompagnées, administrations et partenaires, collectivités locales et bailleurs, mardi 26 et mercredi 27 janvier. Cette rencontre vise un triple objectif :

  • Dresser un bilan d’étape sur la sortie du modèle urgentiste et saisonnier de l’hébergement ;
  • Construire des propositions politiques et opérationnelles pour garantir le droit à un habitat digne et pérenne pour tous ;
  • Partager et discuter des pratiques inspirantes au niveau national et international.

Lutter contre la précarité sociale, une priorité gouvernementale

Notre pays compte aujourd’hui 141 000 personnes sans domicile fixe. C’est pourquoi le gouvernement a fait le choix de renforcer le budget consacré à la prévention de l’exclusion et à l’insertion des personnes vulnérables. Il s’élèvera en 2016 à 1,44 milliard d’euros, soit une hausse de plus de 74 millions d’euros en un an.

Depuis 2012, nous sommes passés d’un peu moins de 82 000 places pérennes d’hébergement à plus de 110 000 en ce début d’année 2016. La production de logement adapté, à travers l’intermédiation locative, les logements-foyers ou les résidences sociales a, quant à elle, plus que doublé, pour atteindre 210 000 places.

« La grande précarité est un fléau social, qui sape les fondements mêmes de la République et il est de notre devoir de tout mettre en œuvre pour la faire reculer. » Sylvia Pinel

Le Pacte pour l’accès au logement des personnes sans-abri, un an après

Pour la deuxième année consécutive, la FNARS présente son pacte pour l’accès au logement des personnes sans-abri. Sa stratégie repose sur 4 axes :

1. Garantir l’accès à un chez soi digne, pérenne et adapté à toutes les personnes sans abri ou hébergées temporairement.

La FNARS salue un certain nombre d’avancées sur les capacités d’hébergement, notamment la création de plus de 7000 places d’hébergement et la pérennisation de 2000 places à la fin de l’hiver 2015. De plus, le plan de réduction du recours à l’hôtel, annoncé en février 2015, permettra de créer 13 000 places alternatives d’ici fin 201 pour que les familles en difficulté puissent se loger dans des conditions plus dignes.

2. Adopter une loi de programmation pluriannuelle d’hébergements et de logements très sociaux fondée sur des diagnostics territoriaux des besoins

Pour une offre locative très sociale, la FNARS appelle notamment la mise en place d’une loi de programmation de logements sociaux et très sociaux, notamment en PLAI (Prêt Locatif Aidé d’Intégration).

« Les chiffres indiquent une augmentation de 2,3% du nombre de logements sociaux financés en 2015 par rapport à 2014, avec 109 000 logements agréés en Métropole cette année. Un quart de ces logements sont financés en PLAI et sont ainsi destinés aux ménages les plus modestes. » Sylvia Pinel

3. Accéder et se maintenir dans le logement grâce à une politique dynamique de prévention et de solvabilisation des ménages modestes

La FNARS propose par exemple de développer avec les bailleurs sociaux des pratiques de minoration de bas de quittance pour les personnes en difficulté et, plus globalement, appelle à une réforme de la politique des loyers dans le parc social.

4. Instituer un droit à l’accompagnement social

La FNARS a encouragé plusieurs démarches allant en ce sens, comme l’expérimentation « Un chez soi d’abord », l’appel à projets innovation sociale de la DIHAL, ou encore l’organisation des états généraux du travail social.

Le projet de loi Egalité et Citoyenneté

Sylvia Pinel a précisé que le projet de loi Egalité et Citoyenneté, qui a pour objectif le rééquilibrage social des territoires et la mixité sociale dans les quartiers sera présenté au Parlement au printemps.

Le volet logement de ce texte permettra d’améliorer la gestion des attributions, de réformer la politique des loyers et d’améliorer la répartition des logements sociaux dans les territoires.

Zoom sur… Qu’est-ce que la FNARS ?

La FNARS (Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale) regroupe 870 associations de solidarité et organismes qui vont vers et accueillent les plus démunis.
Près de 900 000 personnes sont accueillies et accompagnées par son réseau organisé. Voir le site web de la FNARS.

Quelles solutions d’hébergement et de logement aujourd’hui ?

Crédits photo Une : Bernard Suard / MEDDE-MLETR