Le site du ministère

Calculez votre PTZ

Vous souhaitez acquérir votre résidence principale ? Avec le prêt à taux zéro, PTZ, l’État vous aide à acheter votre premier logement. Le montant du PTZ et les conditions de remboursement sont déterminées en fonction des revenus, de la taille de votre famille ou de la localisation géographique de votre future habitation.

Le "calculateur PTZ" vous permet de savoir si vous êtes éligible, de connaître le montant du prêt et les conditions de remboursement.

Les données issues du calculateur sont communiquées titre indicatif.

Le calculateur ptz

Site optimisé pour Mozilla Firefox, Google Chrome


Au cours des deux dernières années, avez-vous été propriétaire de votre résidence principale ?

Vous n'avez pas droit au prêt à taux zéro

Le montant de l'opération est défini à l'article R. 31-10-8 du code de la construction et de l'habitation. Il inclut notamment la taxe d'aménagement et les frais relatifs à l'assurance de responsabilité ou à l'assurance de dommages. En revanche, il n'inclut pas les frais d'acte notariés et les droits d'enregistrement pour les terrains à bâtir ou les immeubles anciens.

Dans quelle commune se situe votre futur logement ?

Votre futur logement est-il neuf ou ancien ?
En savoir plus

Un logement neuf s’entend comme un logement que vous achetez neuf (c’est-à-dire qui n’a jamais été occupé à titre de logement), que vous achetez en l’état futur d’achèvement, que vous faites construire ou construisez vous-même ou que vous acquérez dans le cadre du dispositif PSLA (prêt social de location accession). Il peut également s’agir d’un local non destiné à l’habitation transformé en logement, ou d’un logement remis à neuf au sens de la TVA. 

Préciser :
En savoir plus


Pour bénéficier d'un PTZ au titre de la vente du parc social à ses occupants, il faut respecter trois conditions :

  • - le logement doit être vendu par un organisme d’habitation à loyer modéré (HLM) mentionné à l’article L. 411-2 du code de la construction et de l’habitation ou par une société d’économie mixte (SEM) mentionnée à l’article L. 481-1 du même code. Dans ce deuxième cas, le logement doit faire l’objet d’une convention APL.
  • - si le logement est occupé, vous devez en être le locataire, ou son conjoint ou, si vos ressources sont inférieures aux plafonds PLS, ses ascendants ou descendants. Si le logement est vacant, vous devez être un locataire de l’organisme ou de la société vendant le logement, dans le même département que le logement, gardien d’immeuble employé par l’organisme. Les autres acheteurs potentiels sont exclus.
  • - le prix de vente de vente du logement doit être inférieur ou égal à l'évaluation faite par le service des domaines. Cette évaluation est annexée au compromis de vente du logement.

Ces travaux d’amélioration sont ceux ayant pour objet la création de surfaces habitables nouvelles ou de surfaces annexes, la modernisation, l'assainissement ou l'aménagement des surfaces habitables ou des surfaces annexes ainsi que les travaux destinés à réaliser des économies d'énergie, à l’exception de ceux financés au moyen d'un éco-PTZ. Ces travaux doivent représenter au moins 25% du coût total de l’opération.