Le site du ministère

Edito de Sylvia Pinel

Les comités interministériels aux ruralités de mars et septembre 2015 ont permis de faire la synthèse des travaux et des mesures issus des assises des ruralités que j’ai organisées à l’automne 2014. Ils ont également permis de donner de la cohérence et du sens à l’ensemble des actions conduites par le Gouvernement depuis 2012 en direction de ces territoires et de leurs habitants. De nombreuses mesures ont été prises concernant l’accès aux services publics, et notamment de santé, l’éducation, le développement économique, le soutien au commerce et à l’artisanat, la transition écologique, l’évolution de l’agriculture.

► Voir les mesures du plan d’action pour les ruralités

Mais des besoins nouveaux ne cessent d’apparaître auxquels le Gouvernement veut répondre. Tous les leviers de l’État sont en permanence mobilisés au service du développement et de l’attractivité de ces territoires.

Les ruralités sont diverses. Elles ne peuvent plus aujourd’hui être considérées comme un tout homogène, ni dans une logique d’opposition avec les territoires urbains. C’est pourquoi le Gouvernement a choisi de revoir en profondeur son mode d’action suivant trois directions.

► Voir l’état des lieux des ruralités en France

Tout d’abord, il faut garantir à chaque citoyen un égal accès aux services, qu’ils soient publics, économiques, éducatifs, culturels ou de loisirs. C’est au fondement du pacte républicain et l’État doit être le garant de cette égalité qui doit guider toutes les territorialisations des politiques publiques.

Ensuite, il faut renforcer les capacités des territoires et de leurs élus à porter et développer des projets qui permettent une proximité de l’action publique, son adaptation aux besoins réels de nos concitoyens et une efficacité dans leur mise en œuvre.

Enfin, l’objectif du Gouvernement est bien de dépasser les logiques de concurrence territoriale qui ont délité le lien social, qui ont opposé les territoires les uns aux autres. Nous relèverons ce défi en renforçant les pôles de centralité que sont les centres-bourgs et les villes moyennes, et en développant les liens entre territoires ruraux et urbains.

C’est donc en ayant le souci du développement de chacun, et en construisant des liens forts entre ces espaces et leurs habitants, que nous pourrons recréer de la confiance et témoigner du respect et de la considération que nous portons pour les territoires ruraux.

Dossiers de presse

Dossier du comité interministériel du 13 mars 2015 (PDF- 2.4 Mo)


Premier bilan des mesures du 13 mars 2015 (PDF- 5.1 Mo)


Dossier de presse du comité interministériel du 14 septembre 2015 (PDF- 4.8 Mo)