A la une >>

Solibail : sécuriser les propriétaires et aider les familles

6 juillet 2015 | Mis à jour le 16 novembre 2015

La ministre du Logement, de l’Egalité des territoires et de la Ruralité lance le 6 juillet 2015 une campagne de communication pour mobiliser les propriétaires et les inciter à louer leur logement via Solibail.

 

Gagnant pour les propriétaires, gagnant pour les ménages, le dispositif Solibail doit encore monter en puissance. Dans le cadre du plan triennal de réduction du recours aux nuitées hôtelières, il est en effet prévu de mettre à disposition des personnes démunies, 9 000 places de type Solibail dans les neuf régions éligibles au dispositif contre un peu moins de 5 000 aujourd’hui.

Solibail : simple et sûr pour les propriétaires

Solibail est un système dit « d’intermédiation locative » dans lequel le propriétaire met son logement à disposition d’une association, qui le « sous-loue » à des ménages hébergés à l’hôtel ou dans des foyers. L’association est également aux côtés des familles pour les accompagner et leur permettre, à l’issue des 18 mois de Solibail, d’intégrer un logement classique.
Pour les propriétaires, Solibail est simple et sécurisant puisque l’association, agréée par l’Etat, garantit le paiement des loyers et assure toutes les démarches administratives.
Le propriétaire peut bénéficier d’avantages fiscaux allant de 30 à 70 % des revenus locatifs. « C’est vraiment gagnant-gagnant, assure la propriétaire d’un appartement à Créteil. Nous avons investi dans ce logement pour notre retraite et en attendant on le met dans Solibail. On restera dans le dispositif sans aucune hésitation ».

Solibail : solidaire pour les familles

Pour les familles, c’est un moyen, comme l’explique, une travailleuse sociale d’une association agréée par l’Etat de « se rassembler pour construire un projet de vie ». « On voit des gamins, poursuit-elle, qui sont à l’école et qui n’ont jamais eu de logement ». « Quand ils arrivent dans le logement Solibail, ils font le tour des pièces en courant partout... ». Comme le fils de cette famille, logée dans Solibail en Ile-de-France, après cinq ans en foyer et neuf mois à l’hôtel : « quand nous avons fait la visite avant d’enménager, notre fils ne voulait plus repartir. Avant Solibail, il ne savait pas ce qu’était un repas. Il était surpris de me voir cuisiner dans notre nouvel appartement ».