A la une >>

Aménagement et urbanisme

Solar Décathlon Europe 2014

Publié le mercredi 18 juin 2014

Créé en 2002 par le Département de l’énergie des États-Unis, le Solar Decathlon est une compétition internationale ouverte aux universités et aux grandes écoles, qui leur permet de se mesurer autour d’un défi : « Concevoir et construire une maison solaire autonome en énergie ». Elle a lieu tous les 2 ans aux États-Unis, les années impaires. Depuis 2010, cette compétition est également organisée en Europe les années paires. Après Madrid en 2010 et 2012, c’est Versailles qui accueillera la manifestation entre le 28 juin et le 14 juillet 2014. L’évènement, en plus d’être un rendez-vous de l’innovation, a pour objectif la sensibilisation du grand public sur le logement de demain, par la découverte de nouvelles technologies qui équiperont nos villes, nos quartiers et nos habitats dans quelques années.

Un fort enjeu pour le secteur français du bâtiment et de la construction

17 juin 2014 | Mis à jour le 18 juin 2014

Le concours Solar Decathlon Europe 2014, organisé à Versailles entre le 28 juin et le 14 juillet 2014, s’inscrit dans une dynamique d’innovation, mais aussi d’émergence de partenariats et de synergies productives entre les équipes, les groupes industriels du bâtiment et de la construction spécialisés dans le domaine de l’environnement, de l’énergie, de l’énergie, des matériaux innovants, les fournisseurs d’énergie, et le monde de la recherche.

Solar Decathlon Europe présente des enjeux écologiques et économiques forts pour le secteur du bâtiment et de la construction.

Aujourd’hui l’habitat moderne doit tenir compte de nouvelles exigences, énergétiques, économiques et environnementales, tout en répondant aux aspirations individuelles et collectives.

Dans le monde, le secteur du bâtiment (résidentiel et tertiaire) représente un peu plus du tiers de la consommation mondiale en énergie finale. Il contribue fortement au dérèglement climatique : les émissions de gaz à effet de serre (GES) de ce secteur représentent environ 20 % des émissions liées à la consommation d’énergie finale (hors électricité).

En France, le bâtiment est le secteur économique qui consomme le plus d’énergie (42 % de l’énergie du pays). Et le résidentiel-tertiaire est la troisième source d’émissions de gaz à effet de serre (19,1 %), après les transports (plus de 26 %) et l’agriculture (20,6 %). L’impact du bâtiment sur l’environnement est très donc important.
Avec plus de 346 000 entreprises, 169 milliards d’euros de chiffre d’affaires et 1,2 millions de salariés, le secteur du bâtiment français, qui regroupe toutes les activités de conception et de construction des bâtiments publics ou privés, tient une place importante dans l’économie.