A la une >>

Signature du protocole de démolition- reconstruction d’un foyer de travailleurs migrants à Montreuil (93)

18 février 2013| Mis a jour le 16 avril 2014

Cécile Duflot, ministre de l’Égalité des territoires et du Logement, s’est rendue lundi 18 février au foyer de travailleurs migrants situé rue Bara, à Montreuil (93), à l’occasion de la signature d’un protocole définissant les modalités de l’opération de démolition-reconstruction de ce foyer.

Cécile Duflot, ministre de l’Égalité des territoires et du Logement, s’est rendue lundi 18 février au foyer de travailleurs migrants situé rue Bara, à Montreuil (93), à l’occasion de la signature d’un protocole définissant les modalités de l’opération de démolition-reconstruction de ce foyer.

Un engagement de l’État : le plan national de traitement des foyers de travailleurs migrants

Compte tenu de sa très forte sur-occupation (environ 800 occupants pour 410 places) et de son état extrêmement délabré, ce bâtiment a été identifié comme une priorité absolue du plan national de traitement des foyers de travailleurs migrants. La ministre a déclaré qu’ « il fallait agir avec détermination. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : ces deux dernières années près de 37 % de la dotation départementale des aides à la pierre de l’État ont été consacrés à l’effort de traitement de cinq foyers de travailleurs migrants de Seine-Saint-Denis, soit plus de 11 millions d’euros par an, auxquels s’ajoute l’intervention de l’Anru. Beaucoup reste cependant à faire. Sur les 52 foyers qui figuraient initialement dans le plan de traitement, 19 restent encore à gérer. C’est dire l’ampleur de l’effort qui doit encore être fourni. L’État entend y prendre toute sa part, en partenariat étroit avec Action Logement, et compte sur les collectivités pour le rejoindre dans cette mobilisation ».

Un protocole qui apporte des réponses

Le protocole pluriannuel signé ce jour prévoit les conditions de relogement des résidents du foyer, la démolition du bâtiment existant et la construction de quatre résidences sociales, ainsi que certains équipements comme un restaurant social et des salles polyvalentes. Ce programme devrait être achevé dans sa totalité d’ici la fin de l’année 2018.

Plan de traitement des foyers de travailleurs migrants en Seine-Saint-Denis

Un plan national de traitement des foyers de travailleurs migrants a été lancé en 1997, suite au rapport du député Henri Cuq. Avec 52 foyers, la Seine-Saint-Denis est le principal département accueillant ce type de foyers. Depuis 1997, 30 foyers de travailleurs migrants y ont été réhabilités ou reconstruits, ce qui s’est traduit par la production de 30 résidences sociales. Un effort particulier a été fourni en 2011/2012, pour établir le protocole de démolition-reconstruction du foyer Bara de Montreuil, qui était le dossier le plus complexe. En 2013, l’effort sera poursuivi concernant les foyers d’Epinay-sur-Seine et de Saint-Ouen.

Téléchargez le discours de Cécile Duflot

Voir la galerie photo