A la une >>

Signature du 5è contrat de développement territorial à Plaine Commune

23 janvier 2014 | Mis à jour le 7 février 2014

Le contrat de développement territorial « Territoire de la Culture et de la Création » a été signé ce jour, en présence de Cécile Duflot, ministre de l’Égalité des territoires et du Logement, par Jean Daubigny, Préfet de la région Ile de France, Patrick Braouezec, Président de Plaine Commune, et les maires des neuf commune de cette agglomération de la Seine-Saint-Denis, suite à son adoption lors de la séance du comité de pilotage du 11 décembre 2013.

Un territoire stratégique

Communauté d’agglomération de plus de 400 000 habitants, située à l’ouest de la Seine-Saint-Denis et au nord de Paris, Plaine Commune est constituée de neuf communes : Aubervilliers, La Courneuve, Epinay-sur-Seine, L’Ile-Saint-Denis, Pierrefitte-sur-Seine, Saint-Denis, Saint-Ouen, Stains, et Villetaneuse.

Dans le cadre du projet du Grand Paris, Plaine Commune constitue un territoire stratégique pour lequel l’État et les collectivités locales ont décidé d’élaborer un projet de développement partagé.

Situé aux portes de Paris, c’est un des territoires au plus fort potentiel de croissance et de développement de la métropole parisienne.

Les objectifs de ce CDT


" Un projet fédérateur des énergies des pouvoirs publics et des acteurs privés, un projet dans lequel la société civile et la population se reconnaissent, un projet qui éclaire l’avenir et donne le sens de l’intérêt général. " Cécile Duflot

1/ Faire cohabiter la stratégie de développement du territoire avec la stratégie de développement définie par le Grand Paris et le SDRIF.

2/ Poursuivre et amplifier la requalification du territoire, et poursuivre sa transition écologique en améliorant et en renforçant le réseau de transports en commun (hub d’interconnexion majeur de Pleyel de la ligne 14 prolongée, des lignes 15, 16 et 17 du Nouveau Grand Paris, jusqu’à l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, tangentielle Nord, prolongement ligne 12, T8 sud, etc.), et poursuivre la requalification urbaine du territoire par un urbanisme durable s’appuyant sur un ensemble de projets d’amélioration des infrastructures et voiries existantes (franchissement du faisceau ferré au droit de la future gare de Saint-Denis Pleyel, modernisation et complément de l’échangeur Pleyel sur l’A86, suppression des bretelles de la porte de Paris sur l’A1). L’objectif est ainsi de donner aux usagers et aux habitants du territoire, un cadre de vie de qualité, soutenable, sain et exemplaire écologiquement, et de leur garantir le droit à la centralité en leur permettant d’accéder à toutes les fonctions de la ville.

3/ Développer sur le territoire l’offre de logements, et notamment l’offre de logements sociaux. Améliorer la qualité des logements existants et résorber l’habitat insalubre. Un objectif logement très ambitieux de 4 200 constructions par an, soit l’équivalent, sur la durée du contrat (17 ans), de la totalité de l’objectif annuel fixé par la loi sur le Grand Paris.

4/ Renforcer le développement économique au bénéfice de l’emploi des habitants, en s’appuyant en particulier sur les sources de développement propres en complément du développement entrainé par l’installation de grandes entreprises sur la Plaine. Le soutien à l’économie sociale et solidaire est décliné dans le CDT par une convention spécifique d’objectifs et de moyens signée par le ministre en charge de l’ESS et le commerce, Plaine Commune, le département et la région. Le développement économique du CDT de Plaine Commune au bénéfice de la population est l’une des ambitions les plus fortes des signataires.


" Plaine Commune disposera sans doute d’un maillage parmi les meilleurs du Grand Paris. Cette desserte sera non seulement un atout pour accueillir les entreprises, (...) mais aussi pour la qualité de vie au quotidien des habitats, pour la réduction des nuisances, pour la préservation de l’environnement, et pour rapprocher les emplois des habitants afin de réduire la durée des transports quotidiens. " Cécile Duflot

5/ La culture et la création sont le fil rouge du développement du territoire : soutenir les industries créatives, diffuser la culture dans les équipements publics, les opérations d’aménagement, les chantiers qui vont transformer le territoire, « enchanter » la ville, développer les « fabriques culturelles » telles que le 6B ou la Villa Mais d’Ici, compléter l’offre d’équipement par de nouveaux services innovants (« médiathèque augmentée » par exemple…). La « culture et la création » du CDT sont les piliers de développement du territoire pour accompagner sa mutation. 

6/ Associer les habitants, et les acteurs locaux, dans leur diversité, à l’élaboration et à l’évolution du projet dans le temps au travers de dispositifs participatifs et partenariaux renouvelés, afin de garantir que le projet prenne en compte les préoccupations, les attentes et les projets des forces vives du territoire.

Les signataires de ce contrat ont eu à cœur, dès le début du projet, d’associer à son élaboration tous les partenaires concernés mais aussi les habitants, et acteurs du territoire, au travers d’un dispositif partenarial et participatif d’élaboration du projet et d’expérimentations participatives.

Au travers du comité de pilotage et des groupes de travail, des dizaines de partenaires, institutionnels, économiques, culturels, universitaires, etc. ont été associés à l’élaboration du projet de CDT.

Désormais signé, le CDT fera l’objet d’un suivi régulier et intègrera les nouveaux projets en cours de gestation lorsqu’ils seront arrivés à maturité.

> Lire l’intervention de Cécile Duflot