A la une >>

Retour de l’Etat dans les Quartiers : François Lamy se félicite des moyens supplémentaires engagés pour l’école dans les quartiers

20 décembre 2013

Les conclusions du rapport de l’ONZUS remis jeudi 18 décembre 2013 au Ministre délégué en charge de la Ville et les résultats de l’étude PISA sur les résultats du système éducatif en France ont confirmé les difficultés auxquelles est confronté notre système éducatif pour assurer la réussite scolaire de tous, notamment des élèves issus des quartiers prioritaires.

C’est précisément pour y répondre, que le Président de la République et le Gouvernement ont fait de la refondation de l’école une question prioritaire du quinquennat, les moyens supplémentaires devant être affectés aux territoires les plus en difficultés.

La mise en œuvre de cette mobilisation des politiques publiques en direction des élèves issus des quartiers populaires, est un des objectifs de la convention signée entre le Ministre délégué à Ville, le Ministre de l’Education Nationale et la Ministre déléguée à la réussite éducative.

Cette convention a trouvé une première traduction dans les annonces du Ministère de l’Education Nationale sur le bilan de la rentrée 2013 dans le premier degré et la préparation de la rentrée 2014 :

- la scolarisation des élèves de moins de 2 ans en ZEP a progressé de 2,9 points à la rentrée 2013 et dépasse les 20%. Ce chiffre atteindra 30% à la fin du quinquennat et permettra de scolariser dès leur plus jeunes âges les élèves issus des milieux populaires ;

- la rentrée 2014 sera marquée par un effort soutenu aux établissements de l’éducation prioritaire dans le déploiement des effectifs supplémentaires. Le Ministre de la Ville ne peut que se féliciter, par exemple, de voir près de 15% des moyens nouveaux affectés au sein de la seule académie de Créteil qui regroupe une part particulièrement importante des quartiers de la politique de la Ville.

Ces mesures sont complétées par les propres moyens d’intervention du Ministère de la Ville dédiés à l’éducation, et notamment par la mobilisation de 70 millions d’euros au service des dispositifs de réussite éducative, dont bénéficient plus de 110 000 élèves.

Engagée depuis 18 mois, la réforme de la Politique de la Ville s’appuie notamment sur une mobilisation de l’ensemble des politiques publiques en direction des quartiers prioritaires, pour réduire les inégalités.

En matière d’emploi, les premiers résultats du dispositif « emploi d’avenir » à destination des publics résidant en ZUS (près de 18%), se situent très au-dessus de ceux habituellement affichés pour les contrats aidés (12,1% en moyenne) et confirment la capacité de l’Etat à engager une réorientation du droit commun vers les quartiers. 

Six mois après la signature des premières conventions d’objectif interministérielles entre le Ministère délégué en charge de la Ville et les autres administrations, celles-ci commencent donc à porter concrètement leurs fruits au service des habitants des quartiers prioritaires.

Le communiqué de presse : Retour de l’Etat dans les Quartiers : François Lamy se félicite des moyens supplémentaires engagés pour l’école dans les quartiers (PDF- 54.1 ko)