A la une >>

Résorber les zones blanches (2G et 3G)

9 février 2016

Dans le domaine de la téléphonie mobile, le programme national de résorption des zones blanches (2G) vise à rendre accessible le réseau sur toute la surface du territoire, en particulier en zone rurale. Dans le domaine de la 3G, les opérateurs ont conclu un accord dit « RAN Sharing 3G » pour assurer à fin 2013 la couverture des centres-bourgs des communes du programme zones blanches 2G et de 250 autres communes. En mai 2014, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) indiquait pourtant que seul un quart du programme était réalisé.

Objectif

Assurer une couverture en réseaux mobile complète du territoire avant fin 2016 en ce qui concerne la 2G et à la mi-2017 pour la 3G.

OÙ EN EST-ON ?
Les quatre opérateurs de réseaux mobiles se sont engagés à couvrir :
► le reliquat des 3 300 centres-bourgs du programme de résorption des zones blanches 2G, ainsi que les dernières communes identifiées dans le cadre d’un recensement en cours par une couverture en téléphonie mobile d’ici fin 2016 ;
► l’ensemble des 3 600 centres-bourgs non couverts en 3G (accord dit de « RAN Sharing 3G ») par un accès mobile à Internet d’ici mi-2017.
Pour assurer l’application de ces deux mesures, la loi a renforcé le pouvoir de sanction de l’Arcep en cas de non-respect des engagements des opérateurs.