X Nord-Pas-de-Calais

Quartier de la Route d’Houplines : un programme ambitieux de réhabilitation de l’ancien

Publié le 11 juin 2015

Rénovation

Installé sur les 11 hectares du site de l’Octroi, le quartier de la Route d’Houplines fait la jonction entre les centres-villes d’Armentières et Houplines. Le territoire est caractérisé par une forte concentration d’habitats dégradés et fait l’objet, depuis 2010, d’un programme de réhabilitation pour renforcer l’attractivité des quartiers et développer la mixité sociale.

Rénover l’ancien pour renforcer l’attractivité des quartiers

Les communes d’Armentières et Houplines ont placé au cœur de leurs priorités la réhabilitation du patrimoine privé pour rendre le quartier plus attractif. Plusieurs dispositifs d’accompagnement sont mis en place pour inciter les propriétaires à effectuer les travaux de rénovation nécessaires dans leurs logements. Pour augmenter le niveau de confort des bâtiments, le projet prévoit la réhabilitation de 650 logements privés dans le cadre de l’Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat de Renouvellement Urbain (OPAH-RU).

> Plus d’informations sur le projet du site de l’Octroi

Réintroduire les commerces de proximité en ville

La crise industrielle et sociale a conduit à une paupérisation de la population du site de l’Octroi et à un déclin des activités commerciales dans le faubourg, alors que des zones commerciales se sont développées en périphérie des centres-villes. Pour inciter les commerçants à réinvestir les zones délaissées, l’État, la Région et les collectivités locales ont choisi de les aider avec le Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce (FISAC). En complément, plusieurs locaux obsolètes et vacants sont requalifiés et commercialisés.

La mixité sociale, facteur de dynamisme du territoire

Le programme de réhabilitation du quartier favorise la mixité sociale pour lutter contre la détérioration progressive des logements. L’Etablissement Public Foncier (EPF) du Nord-Pas-de-Calais et la Métropole Européenne de Lille (MEL) ont signé une convention pour augmenter l’offre de logement social en rénovant des bâtiments dégradés et en construisant des logements neufs, lorsque l’état des locaux existants ne permet pas leur rénovation.

> En savoir plus sur la mixité sociale dans le logement

Chiffres clés de la réhabilitation du quartier de la route d’Houplines

- 30 logements dégradés déconstruits
- 44 logements restructurés
- 32 logements sociaux
- 8 logements en accession à la propriété (dont 6 en accession sociale)

Crédits photos Une : Métropole européenne de Lille