A la une >>

Paris : ouverture du centre de premier accueil pour les migrants

10 novembre 2016

Avec une capacité d’accueil de 400 à 550 places et un sas d’entrée pour les primo-arrivants, ce centre installé dans le 18e arrondissement de Paris vise à héberger dignement les migrants et à mieux les orienter vers des solutions d’accueil et d’intégration de plus long terme.

Un centre d’accueil temporaire

Après plusieurs mois de chantier, le centre d’accueil provisoire Dubois ouvre ses portes ce jeudi 10 novembre dans le 18e arrondissement de Paris. Le site, géré par l’association Emmaüs Solidarité, a pour but de répondre de manière digne aux besoins de première nécessité des migrants récemment arrivés à Paris, en organisant leur mise à l’abri immédiate et temporaire. Organisé en 8 quartiers de 50 places chacun, le centre dispose au total d’une capacité d’accueil temporaire de 400 à 550 places, réservées à des hommes majeurs.

Pendant les quelques jours de leur séjour au centre Dubois, les travailleurs sociaux sont là pour informer les personnes accueillies sur leurs droits et leurs obligations, et pour favoriser leur orientation vers des dispositifs d’hébergement et d’accompagnement adaptés à leur situation juridique, sanitaire et sociale : les centres d’accueil et d’orientation (CAO) ou les centres d’accueil pour demandeurs d’asile (CADA) sur l’ensemble du territoire national.

Nouvelle étape pour une politique nationale d’accueil digne et structurée

Ce centre répond à une nécessité. C’est un nouveau maillon dans la politique nationale d’accueil que nous mettons en place en ouvrant des places partout sur le territoire. » Emmanuelle Cosse

L’ouverture du centre Dubois s’inscrit pleinement dans le dispositif déployé par l’Etat de mise à l’abri et d’accompagnement des migrants dans leur parcours d’intégration, et prévient l’installation de campements insalubres.

Mardi 8 novembre, quelques heures avant l’ouverture du centre, la ministre du Logement et de l’Habitat durable Emmanuelle Cosse est venue visiter les locaux et constater la finalisation du site financé par l’Etat et la ville de Paris.

Crédits photo une : Manuel Bouquet / MEEM-MLHD