A la une >>

Observer les loyers pour une meilleure régulation

22 juin 2016 | Mis à jour le 28 juin 2016

Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, a réuni hier le réseau des observatoires locaux des loyers en présence de Géraldine Chalencon, directrice générale de l’Agence nationale d’information sur le logement (ANIL), de Sabine Baïetto Beysson, présidente de l’Observatoire des loyers de l’agglomération parisienne (OLAP) et de Brigitte Bariol, déléguée générale de la Fédération nationale des agences d’urbanisme (FNAU). Les échanges ont souligné l’importance des données collectées pour l’ajustement des politiques locales de l’habitat et l’autorégulation des marchés mais aussi permis d’identifier les perspectives d’évolution du réseau.

Mis en place en 2013 par l’État et ses partenaires sur la base des travaux de l’Observatoire des loyers de l’agglomération parisienne (OLAP), le réseau des observatoires locaux de loyers compte aujourd’hui 25 observatoires pour 30 agglomérations soit un tiers de la population française. Portés par les agences départementales d’information sur le logement ou les agences d’urbanisme, les observatoires collectent les données sur les loyers pratiqués pour des territoires très divers : villes, métropoles ou départements, zones tendues ou détendues, territoires touristiques, territoires souhaitant encadrer les loyers ou non…

L’expérience dont bénéficie le réseau garantit la production de statistiques solides

La fiabilité de ces données est reconnue par l’ensemble des acteurs du logement. La publication de ces données objectives et transparentes :

  • nourrit et enrichit les débats pour définir les politiques de logement des territoires ;
  • contribue à freiner certains excès et à une meilleure régulation du marché dans les territoires en tension.

Emmanuelle Cosse a réitéré son soutien au réseau pour :

  • garantir un recueil plus fluide des données collectées auprès des professionnels ;
  • assurer davantage de transparence par la mise à disposition de ces données au plus grand nombre ;
  • accompagner les territoires qui souhaitent observer leurs loyers ;
  • trouver une solution à la question du statut juridique des agences d’urbanisme souhaitant obtenir l’agrément ;
  • simplifier l’accès aux données pour les locataires.
L’observation des loyers, 4 principes fondateurs :
1. Un ancrage local et la mobilisation des acteurs du territoire ;
2. Des méthodes communes et transparentes pour produire des résultats fiables et comparables ;
3. Des données ouvertes, dans le respect de la vie privée et du secret commercial ;
4. Une mutualisation des outils et une capitalisation de l’expérience.

Consultez les niveaux de loyers dans les territoires observés sur : http://www.observatoires-des-loyers.org

Le communiqué de presse : Observer les loyers pour une meilleure régulation (PDF- 27.7 ko)

Crédits photo Une : Arnaud Bouissou/MEEM-MLHD.