A la une >>

Nomination de Marie-Arlette Carlotti à la présidence du Haut Comité pour le Logement des Personnes Défavorisées

17 août 2015 | Mis à jour le 26 août 2015

Sylvia Pinel, ministre du Logement, de l’Egalité des territoires et de la Ruralité salue la nomination par le Président de la République de Marie-Arlette Carlotti à la présidence du Haut Comité pour le Logement des Personnes Défavorisées (HCLPD).

Le Haut comité pour le logement des personnes défavorisées a été créé par le décret n°92-1339 du 22 décembre 1992, sous l’impulsion de l’abbé Pierre. Le premier président du Haut Comité, nommé par François Mitterrand, fut Louis Besson, ancien Ministre du Logement, père de la loi du 31 mai 1990 relative au droit au logement. Jacques Chirac a ensuite nommé Xavier Emmanuelli pour lui succéder, ancien secrétaire d’Etat à l’Action Humanitaire, président du Samu Social de Paris et du Samu Social International et co-fondateur de Médecins sans Frontières.

Ancienne ministre déléguée aux Personnes handicapées et à la Lutte contre l’exclusion au sein du gouvernement Jean-Marc Ayrault, Marie-Arlette Carlotti sera donc la 3e présidente du HCLPD.

Le Haut comité a pour mission de faire toute proposition utile sur l’ensemble des questions relatives au logement des personnes défavorisées. Il élabore chaque année un rapport qu’il remet au Président de la République et au Premier Ministre. Il émet également des avis, soit à la demande du Gouvernement, soit de sa propre initiative, sur tout projet de loi ou proposition de loi qui concerne le logement des personnes défavorisées.
Marie-Arlette Carlotti en prenant la présidence du Haut comité, assurera également la présidence du Comité de suivi de la mise en œuvre du DALO. Le comité de suivi du DALO a été institué par la loi du 5 mars 2007 sur le DALO. L’ensemble des membres du Haut Comité, ainsi que le secrétaire général, sont également membres du Comité de suivi. Cette instance a pour mission de faire un rapport annuel, en principe présenté au Président de la République, de formuler toute proposition relative à la mise en œuvre du DALO et de donner son avis sur toute question dont le Gouvernement le saisit.