A la une >>

« Mobilisons les énergies » : nouvelle étape à Montpellier et Nîmes

23 septembre 2016 | Mis à jour le 17 octobre 2016

Emmanuelle Cosse s’est rendue à Nîmes et Montpellier, le 23 septembre, pour un séminaire de travail avec les professionnels de la construction et du logement dans le cadre du plan « Mobilisons les énergies ». Ce tour de France, avec tous les acteurs, sur tous les territoires, est destiné à engager une mobilisation collective pour le logement abordable et l’habitat durable.

#MobilisonsLesEnergies
Le 8 juin 2016, Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, a organisé une conférence de presse pour lancer le dispositif #MobilisonsLesEnergies. La ministre du Logement a défini ses deux priorités dans la mobilisation générale pour le logement abordable et l’habitat durable : la justice sociale, que chacun puisse choisir où il habite, et une priorité environnementale, l’habitat écologique pour tous. Ces deux priorités s’articulent autour de trois axes :

  • mobiliser 50 000 logements vacants pour loger les ménages modestes ;
  • accélérer la rénovation énergétique des bâtiments ;
  • développer les écoquartiers 2.0, tournés vers le vivre-mieux et la santé.

Mobilisons les énergies pour le logement des jeunes

Emmanuelle Cosse s’est d’abord rendue à la préfecture de Montpellier où elle a réuni les acteurs du secteur autour de la « mobilisation des énergies ». Elle a ensuite visité la Boutique « Logement Jeunes » (BLJ) qui est un service associé d’Habitat Jeunes Montpellier. La BLJ accompagne les jeunes actifs de 18 à 30 ans dans leur recherche de logement et leur installation sur le territoire de la Métropole Montpellier Méditerranée.
La ministre du Logement s’est aussi déplacée à la résidence Occitanie destinée à des jeunes travailleurs et ouverte en septembre 2010.Elle se situe au cœur du quartier Hôpitaux/Facultés à deux pas de la station de tramway. A cette occasion, elle a rappelé le soutien de l’Etat pour le logement des jeunes.

Valoriser l’éco construction et l’habitat participatif

Lors de son déplacement à Nîmes, Emmanuelle Cosse a valorisé le développement de l’habitat participatif et ses avantages. Elle a rappelé la nécessaire implication des futurs habitants dans le cadre de ce projet de façon à pouvoir associer les banques à leur projet. De mêmes, les collectivités locales doivent accompagner cette nouvelle forme de logement afin de favoriser le développement de telles opérations sur leurs territoires. Grâce à ce type d’accompagnement :

« L’habitat participatif ne doit pas se positionner en concurrent des formes traditionnelles d’habitat, mais comme un complément ».

Enfin, la ministre du Logement s’est rendue dans le nouveau quartier du Mas de Teste où elle a échangé avec des porteurs de projet et des professionnels du quartier.

Situé dans le secteur du Mas de Mingue, excentré à l’est de la ville, il est classé en zone de Sécurité Prioritaire depuis 2013. Lors de sa visite, Emmanuelle Cosse a rappelé le soutien de l’Etat au programme de rénovation et d’embellissement du quartier : la construction récente de l’éco quartier au nord du mas de Teste, la rénovation du gymnase, les reconstructions programmées de l’école, du collège au mas de Teste, la rénovation du centre commercial et le programme ANRU donnent des perspectives positives de rénovation et d’embellissement du quartier.

Crédits photo Une : MLHD