A la une >>

Mars 1961 : l’exposition "Demain Paris" au Grand Palais

1er août 2014 | Mis à jour le 24 octobre 2014

Tous les mois, retrouvez un nouveau sujet illustré par les photographies issues de la photothèque du ministère du Logement et de l’Égalité des Territoires. Au mois d’août retrouvez une sélection de photographies prises à l’occasion de l’exposition "Demain Paris", qui a eu lieu au Grand Palais, à Paris, en mars et avril 1961.

Les rendez-vous du patrimoine - 1961 : l’exposition "Demain Paris"

Inauguration de l’exposition Demain Paris au Grand Palais, 13 mars1961

Crédits : MLET / 13 mars 1961

Le général de Gaulle en visite à l’exposition Demain Paris

Crédits : MLET / 17 avril 1961


Parmi les nouveaux monuments de Paris mis en vedette par l’exposition Demain Paris au Grand Palais, la célèbre et ronde Maison de la radio, conçue par l’architecte Henry Bernard.

Crédits : MLET / mars 1961


Le Front de Seine est l’une des 3 zones du 15è arrondissement de Paris à faire l’objet d’un réaménagement d’envergure. Les architectes y prévoient plusieurs niveaux : celui du sol naturel dédié à la circulation et au stationnement automobiles, celui d’une dalle abritant des jardins et, sur 3 étages, commerces, bureaux puis des immeubles de 24 étages en bordure du fleuve.

Crédits : MLET /mars 1961


Maquettes et vues panoramiques de l’exposition Demain Paris au Grand Palais, illustrant les transformations du quartier Maine-Montparnasse qui alterne voies réservées aux voitures et voies réservées aux piétons.

Crédits : MLET / mars 1961

Exposition Demain Paris, 1961

Crédits : MLET / mars 1961


Autre vedette de l’exposition Demain Paris au Grand Palais, le palais des expositions du Centre des nouvelles industries et technologies (CNIT), premier bâtiment construit à la Défense, emblématique des techniques modernes et de l’évolution de l’architecture française.

Crédits : MLET /mars 1961


Hall de l’exposition Demain Paris organisée en mars et avril 1961 au Grand Palais.

Crédits : MLET /mars 1961

Expostion Demain Paris, 1961

Crédits : MLET / mars 1961


Les Courtillières conçues par Emile Aillaud contribuent à changer la physionomie de Pantin. Équipements scolaires, crèches, bibliothèques, maison de quartier ou centre de soins accompagnent les 1500 logements des immeubles d’habitation./crédits : MLET/mars 1961

Crédits : MLET /mars 1961


Exposition Demain Paris au Grand Palais en 1961 : surpeuplement, mauvaise utilisation des sols, dispersion des équipements, circulation difficile, la rénovation de l’îlot de Sèvres (2 150 logements) va remodeler le paysage urbain local.

Crédits : MLET / mars 1961


A Paris où 800 000 logements étaient déclarés insalubres après la Libération, la rénovation est déjà bien engagée.

Crédits : MLET /mars 1961


A Puteaux, ce sont 590 nouveaux logements que l’Office d’HLM a mis en chantier.

Crédits : MLET / mars 1961


"Pour souligner l’absurdité de l’organisation actuelle dans le domaine des loisirs une mise en scène de personnages en cire dans le style musée Grévin, nous montre une scène classique de banlieue aux heures où "l’on ne fait rien". Au balcon "papa et maman" regardent la foule passer. Sur le trottoir ce sont les conciliabules de jeunes "blousons noirs"...tandis qu’un enfant pousse un bateau en papier dans le ruisseau". Article dans Le Monde du 14 mars 1961, signé Jacques Michel.

Crédits : MLET / mars 1961


Une vaste carte de la région parisienne surmontée de passerelles, commentée par haut-parleur et animée par des projecteurs qui ciblent monuments emblématiques et nouveaux projets, doit informer et convaincre le visiteur.

Crédits : MLET / mars 1961

Noter cette galerie

1327

L’exposition d’urbanisme « Demain Paris », organisée au Grand Palais en 1961, présente au visiteur l’ensemble des travaux engagés en région parisienne depuis la Libération, mais aussi le futur visage de Paris et de sa proche banlieue.

À une croissance « sans organisation ni méthode », selon les mots du ministre de la Construction Pierre Sudreau, doit succéder une reconfiguration contrôlée du territoire, une capitale assainie et aérée, des banlieues restructurées. Il s’agit de rénover Paris, de remplacer les logements insalubres, de répondre à l’accroissement démographique sans oublier quelques projets phares dont le quartier de la Défense, celui de Maine-Montparnasse ou la rénovation du 15è arrondissement. Il s’agit aussi de créer autour de la capitale des noyaux urbains autonomes et suffisamment attractifs pour « éviter les migrations quotidiennes vers le centre de la ville » (Jacques Michel, Le Monde du 14 mars 1961) et réguler la croissance d’une métropole hypertrophiée.

Trois ceintures sont envisagées dans un développement concentrique : une première avec la proche banlieue, puis une deuxième à moins de 100 km et, enfin, une troisième, avec des villes comme Amiens, Troyes ou Orléans, toutes reliées les unes aux autres et à Paris par un réseau de communication efficace. Pour convaincre le visiteur, l’exposition présente des chiffres, des statistiques, des croquis, des maquettes, des vues panoramiques, des personnages de cire et une carte géante de Paris, surmontée de passerelles transparentes avec son et lumières permettant de repérer nouveaux immeubles, nouveaux monuments ou nouvelles routes.

Une seconde édition de l’exposition se tiendra en 1967.

Toutes les photos présentées ci-dessus sont issues de la photothèque de la direction de la Communication du ministère du Logement et de l’Égalité des Territoires (MLET).

Nous contacter par courriel : photothequeatdeveloppement-durable.gouv.fr
Accès à la photothèque en ligne