A la une >>

Égalité des territoires et ruralités

Les territoires périurbains

Publié le lundi 21 décembre 2015

Les rapports

21 décembre 2015 | Mis à jour le 7 janvier 2016

Deux rapports sont venus alimenter les réflexions autour du périurbain. Au-delà des éléments théoriques, déjà riches sur ce sujet, ces travaux s’attachent à apporter des solutions concrètes pour ces territoires. Certaines recommandations trouvent ainsi leurs traductions dans les mesures qui ont été annoncées par la Ministre en marge de la rencontre-débat organisée le 12 novembre au CESE.

1/ Rapport du CGEDD : requalifier les campagnes urbaines

Sylvia Pinel a reçu, mardi 8 septembre 2015, les auteurs du rapport « Requalifier les campagnes urbaines de France : une stratégie pour la gestion des franges et des territoires périurbains ». Réalisé par le Conseil Général de l’Environnement et du Développement Durable (CGEDD), ce rapport propose une réflexion sur les territoires périurbains, leur aménagement et les politiques publiques qui doivent les accompagner.

Celui-ci dresse un état des lieux des différents travaux relatifs aux territoires périurbains et émet un certain nombre de propositions pour répondre aux défis que soulève l’avenir de ces territoires. La ministre a salué la publication de ce rapport qui contribue à porter un nouveau regard sur ces espaces où vivent aujourd’hui près d’un tiers des Français.

Un certain nombre de propositions stratégiques ont été émises dans les champs de la protection et la requalification du paysage, des nouvelles formes de sociabilité ou encore de l’urbanisme de faible densité.

Engager une réflexion sur l’avenir des territoires périurbains

Dans la dynamique des Assises des Ruralités qui se sont tenues à l’automne dernier, il s’agit de replacer ces territoires dans un projet de développement territorial : l’objectif est de sortir d’une vision stigmatisante. Dans cette perspective, le ministère du Logement, de l’Egalité des Territoires et de la Ruralité a décidé d’engager une vaste réflexion sur l’avenir de ces territoires en y associant élus, chercheurs et différents ministères concernés ainsi qu’en prenant appui sur une écoute approfondie des habitants.

Une nouvelle ambition pour un développement cohérent

Le rapport s’intéresse aux aspirations des populations qui vivent dans les espaces périurbains et formule un certain nombre de propositions stratégiques pour valoriser leurs atouts :

  •  protection et requalification du paysage
  •  nouvelles formes de sociabilité
  •  développement de l’urbanisme de faible densité
  •  aménagement durable des territoires

Menée de concert avec la mission confiée à Frédéric Bonnet sur l’urbanisme dans les territoires ruraux et périurbains, cette démarche a pour ambition de construire des propositions concrètes répondant aux préoccupations quotidiennes des habitants de ces territoires. Elle se déploiera jusqu’à la fin de l’année.

"Requalifier les campagnes urbaines" - le rapport du CGEDD

2/ Rapport Frédéric Bonnet : aménager les territoires ruraux et périurbains

La mission sur l’aménagement dans les territoires ruraux et périurbains a été mise en place à la suite du Comité Interministériel aux ruralités du 13 mars 2015. L’objectif est d’engager une réflexion sur ces territoires pour répondre aux enjeux d’avenir qui sont les leurs. Elle intervient après la remise du rapport « Requalifier les campagnes urbaines de France : une stratégie pour la gestion des franges et des territoires périurbains » par le Conseil Général de l’Environnement et du Développement Durable (CGEDD), le 8 septembre dernier.

Frédéric Bonnet, Grand Prix de l’urbanisme 2014, a remis jeudi 7 janvier 2016 son rapport à Sylvia Pinel. Il s’est appuyé sur de très nombreuses contributions d’acteurs qui agissent sur ces territoires afin de produire une réflexion et des préconisations qui traduisent très concrètement les dynamiques et les problématiques issues du terrain.

"Aménager les territoires ruraux et périurbains" - Le rapport de Frédéric Bonnet (PDF- 932.4 ko)

Mettre en réseau les territoires

Pour répondre à l’interdépendance entre le monde rural et urbain, le gouvernement expérimente des « contrats de réciprocité » dans le cadre des contrats de plan Etat-région (CEPR).

Les contrats de réciprocité encouragent la coopération entre les territoires sur des sujets comme l’agriculture de proximité, l’accès à la santé, le télétravail, l’enseignement à distance. Ils concernent actuellement quatre territoires :

  •  Métropole de Lyon et Pays d’Aurillac ;
  •  Métropole de Brest et Pays Centre-ouest Bretagne ;
  •  Espace métropolitain toulousain et territoires pyrénéens
  •  Communauté urbaine de Le Creusot – Montceau les Mines et Parc naturel régional du Morvan.

Simplifier les règles du plan local d’urbanisme

L’évolution des règles relatives au plan local d’urbanisme (PLU) doivent permettre d’apporter une réponse aux besoins des collectivités en adéquation avec les objectifs de l’urbanisme moderne. La simplification des règles d’urbanisme apporte aux territoires les moyens de développer des projets d’aménagement qui prennent en compte les spécificités, dans le rural comme dans l’urbain.

Rendre les services publics plus accessibles

Le développement des territoires périurbains et ruraux est également
lié à l’accessibilité des services. Les Maisons des services publics
assurent une présence de proximité des services publics dans ces zones.
Les espaces mutualisés de services au public réunissent neuf grands opérateurs nationaux chargés de missions de service public :

  • La Poste ;
  • la SNCF ;
  • EDF ;
  • GRDF ;
  • Pôle Emploi ;
  • les caisses d’assurance maladie, de retraite, d’allocation familiale, de mutualité sociale agricole.
1000
maisons de services publics
Objectif d’ici à fin 2016 dans les territoires où l’offre est insuffisante.

Crédits photo Une : Arnaud Bouissou / MLETR