A la une >>

Bâtiment et construction

Les rendez-vous du patrimoine

Publié le mercredi 7 septembre 2016

[4/5] Les grandes expositions sur la Reconstruction, l’Urbanisme et l’Habitation (1945-1961)

2 septembre 2016 | Mis à jour le 7 septembre 2016

Le ministère du Logement et de l’Habitat Durable vous propose une série de cinq rendez-vous consacrée à son patrimoine photographique, enrichi de réalisations cinématographiques d’époque, produites ou co-produites par le ministère. Ces archives photographiques et historiques portent un témoignage unique sur les missions du ministère : la reconstruction, la construction et le logement en France.

Les grandes expositions sur la Reconstruction, l’Urbanisme et l’Habitation (1945-1961)

Les grandes expositions parisiennes ont longtemps constitué, pour le ministère, le meilleur moyen pour toucher un très large public. Après guerre, tout commence avec la première exposition sur la reconstruction de décembre 1945 à la gare des Invalides ; en 1946, l’exposition des Techniques américaines s’invite au Grand Palais où se déroule aussi en 1947 la grande exposition internationale de l’Urbanisme et de l’habitation envisagée depuis la fin de la guerre.

Puis, c’est le Salon des arts ménagers qui prend le relai, un salon qui connaîtra son apogée dans les années 1950. Au fil de cette décennie, l’accès au bonheur matériel dans les foyers se démocratise. Les Français investissent leur logement reconstruit ou construit, l’économie générale du pays se redresse, la vente à crédit se généralise. Le Salon des arts ménagers est investi, comme les expositions de l’immédiat après-guerre, d’un fort rôle pédagogique et informatif sur les opérations d’urbanisme, mais il se transforme bientôt en un temple de la consommation et de la technologie au service de l’Habitat. D’autres expositions ponctuelles, telles Demain Paris en 1961, conserveront, elles, un caractère très urbanistique.

Durant toutes ces années d’expositions et de salons initiés par l’État, les photographes du ministère produisent de nombreuses images nécessaires à la constitution des panneaux illustratifs, en même temps qu’ils immortalisent les évènements eux-mêmes, leurs préparations, leurs inaugurations, leurs visites officielles.

Les grandes expositions sur la Reconstruction,  l’Urbanisme et l’Habitation (1945-1961)

Le saviez-vous ?

Peu de temps après sa création en novembre 1944, le ministère de la Reconstruction et de l’Urbanisme (MRU) décide, dès mars 1945, de mettre en place un service photographique afin de rendre compte de ses missions sur le terrain. Le MRU deviendra le Ministère de la Reconstruction et du Logement en 1953. L’objectif est d’assurer la promotion de ses actions mais aussi, par des photographies des projets, des maquettes ou des états des lieux, de contribuer aux décisions nécessaires à la reconstruction des villes détruites. À l’instar des commandes de photographies d’entreprise ou d’administration, l’ensemble vise à constituer une banque d’images disponibles pour la communication interne, les salons et expositions, la presse spécialisée, la publicité, la documentation et l’archivage.

En quelques dates

Entre 1945 et 1979, la photothèque enregistre ainsi dans les cahiers d’inventaires 67 000 négatifs noir et blanc et 8 000 diapositives couleur, produits par les photographes des ministères de la Reconstruction et de l’Urbanisme (1944-1953), de la Reconstruction et du Logement (1953-1958), de la Construction (1958-1966), puis de l’Équipement (à partir de 1966).