A la une >>

Bâtiment et construction

Les rendez-vous du patrimoine

Publié le mercredi 7 septembre 2016

[2/5] Les chantiers d’expériences (1945-1952)

1er septembre 2016 | Mis à jour le 2 septembre 2016

Le ministère du Logement et de l’Habitat Durable vous propose une série de cinq rendez-vous consacrée à son patrimoine photographique, enrichi de réalisations cinématographiques d’époque, produites ou co-produites par le ministère. Ces archives photographiques et historiques portent un témoignage unique sur les missions du ministère : la reconstruction, la construction et le logement en France.

Les chantiers d’expériences (1945-1952)

En 1945, dans un pays en grande partie détruit, le secteur du bâtiment est composé de petites entreprises mal équipées pour faire face à une production de masse, nécessaire au relogement de millions de personnes.

Afin d’engager une modernisation structurelle et une transformation économique vitale, le ministère de la Reconstruction et de l’Urbanisme (MRU) lance et soutient financièrement de nombreux chantiers d’expériences dans plusieurs villes test, qui permettront de mieux appréhender l’impérative industrialisation du secteur du bâtiment.

Du chantier de l’îlot 4 à Orléans, déjà conçu sous Vichy, au chantier de Noisy-le-Sec concernant essentiellement les maisons individuelles, ou bien encore aux chantiers des Immeubles sans affectation individuelle (ISAI), habitations à dimensions sociale et technique préfinancés par le ministère, les opérateurs du service photographique rapportent, entre 1945 et 1952, des milliers de photos de tout le territoire français, en privilégiant, pour les besoins d’une communication rassurante, la présence à l’image de nombreux ouvriers.

Les chantiers d'expériences (1945-1952)

Le saviez-vous ?

Peu de temps après sa création en novembre 1944, le ministère de la Reconstruction et de l’Urbanisme (MRU) décide, dès mars 1945, de mettre en place un service photographique afin de rendre compte de ses missions sur le terrain. Le MRU deviendra le Ministère de la Reconstruction et du Logement en 1953. L’objectif est d’assurer la promotion de ses actions mais aussi, par des photographies des projets, des maquettes ou des états des lieux, de contribuer aux décisions nécessaires à la reconstruction des villes détruites. À l’instar des commandes de photographies d’entreprise ou d’administration, l’ensemble vise à constituer une banque d’images disponibles pour la communication interne, les salons et expositions, la presse spécialisée, la publicité, la documentation et l’archivage.

En quelques dates

Entre 1945 et 1979, la photothèque enregistre ainsi dans les cahiers d’inventaires 67 000 négatifs noir et blanc et 8 000 diapositives couleur, produits par les photographes des ministères de la Reconstruction et de l’Urbanisme (1944-1953), de la Reconstruction et du Logement (1953-1958), de la Construction (1958-1966), puis de l’Équipement (à partir de 1966).