A la une >>

Les mesures Logement et Hébergement du plan de lutte contre la pauvreté

3 mars 2015 | Mis à jour le 22 mai 2015

Le Premier ministre Manuel Valls a présenté mardi 3 mars 2015 sa feuille de route 2015-2017 du plan quinquennal de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale mis en œuvre en 2013. Zoom sur les mesures prises et futures dans les domaines du logement et de l’hébergement.

Le plan de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale, dans son volet « Logement et hébergement », vise à sortir de la gestion d’urgence dans le domaine de l’hébergement, et à mettre en place des solutions pérennes de logement.

Mesures 2013-2014
 

  • Les diagnostics territoriaux à « 360° » ont été réalisés dans 13 départements ;
  • + 7 000 places d’hébergement, + 4 000 places en centre d’accueil pour les demandeurs d’asile (CADA), + 7 360 places en logement adapté ;
  • + 220 000 logements sociaux dont plus de 25 % de logements très sociaux (PLAI) au sein de la production totale ;
  • Généralisation de la caution locative étudiante (CLé) à tous les étudiants ;
  • Plus de 100 000 logements rénovés dans le cadre du « Plan de rénovation énergétique de l’habitat ».

Mesures 2015-2017
 

  • Généralisation des diagnostics partagés à 360° d’ici mi-2015 pour mieux connaître l’offre et la demande d’hébergement et de logement ;
  • - 10 000 nuitées hôtelières sur 3 ans, et + 13 000 solutions alternatives (intermédiation locative, pensions de famille, etc.) ;
  • + 150 000 logements sociaux/an dont 34 000 PLAI et 5 000 super-PLAI ;
  • Garantie des loyers pour les salariés notamment précaires et les jeunes ;
  • Encadrement des loyers à Paris à partir du 1er trimestre 2015 ;
  • 4 millions de ménages protégés contre la précarité énergétique grâce au Chèque énergie.
Un plan triennal pour réduire le recours aux nuitées hôtelières

Afin de mettre fin à l’augmentation constante de l’hébergement à l’hôtel, et offrir aux familles des conditions d’hébergement plus dignes et mieux adaptées à leurs besoins, le Gouvernement engage un plan triennal pour réduire le recours aux nuitées hôtelières. Il s’agit de limiter le recours à l’hôtel aux prises en charge exceptionnelles et de courte durée (éloignement du domicile d’une personne victime de violences...).
Le plan a pour objectif d’ici 2017 de :

1. Créer 13 000 places en dispositifs alternatifs sur trois ans, en réorientant les crédits destinés à financer de nouvelles nuitées hôtelières :
- 9 000 places en intermédiation locative (comme Solibail) ;
- 1 500 places en logement adapté (pensions de familles ou maisons-relais) ;
- 2 500 places d’hébergement dans des centres dédiés aux familles ou dans des logements sociaux vacants.

2. Proposer des hébergements alternatifs aux 6 000 demandeurs d’asile actuellement hébergés à l’hôtel ;

3. Renforcer l’accompagnement social des personnes actuellement hébergées à l’hôtel.

Ces mesures importantes, qui rompent avec la logique de gestion dans l’urgence de la précarité, permettront un accueil digne des plus démunis, premier pilier de l’action pour le logement et la construction menée par le Gouvernement.

L’Etat mobilisera un budget de 105 millions d’euros sur trois ans pour mettre en œuvre ce plan.


> Voir le dossier de presse sur le plan triennal

> Consulter notre rubrique dédiée au plan triennal pour réduire le recours aux nuitées hôtelières

> Tout sur le Plan de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale sur le site du gouvernement



Crédits photo Une : Sylvia Pinel rencontre une famille Solibail, le 2 décembre 2014 - Arnaud Bouissou / MLETR