A la une >>

Les lauréats de l’appel à projets "Démonstrateurs industriels pour la ville durable"

22 janvier 2016

11 lauréats ont été retenus dans le cadre de l’appel à projets démonstrateurs industriels pour la ville durable.

Lyon Living Lab

Le projet prévoit :

  • un démonstrateur urbain dans le quartier de la Confluence : l’objectif est de mettre en place un opérateur qui pilotera une plate-forme numérique de gestion des services de l’éco-quartier. Il assurera la collecte des données de consommation et de production de toutes les ressources afin de permettre leur optimisation (énergie, eau, transport, chauffage, éclairage public…) ;
  • l’élargissement de cette expérimentation à l’échelle de la métropole pour créer un opérateur local unique de données.

Digital Saint-Étienne

Le projet prévoit la conception, la réalisation collaborative, la mise en service et l’exploitation d’une plate-forme numérique ouverte et évolutive.

Cette plateforme assurera la collecte, l’analyse, le stockage et la mise à disposition des données pour les habitants du territoire. Tous les aspects de la vie quotidienne sont concernés : flux de déplacements, production et consommation d’eau, d’énergie, de déchets...

Digital Twin City

Le projet prévoit :

  • la transformation des pratiques professionnelles d’aménagement et de gestion de la ville en utilisant l’outil numérique 3D « jumeau numérique de la ville ». Il permet d’imaginer et de tester des solutions d’aménagement, d’y travailler de manière participative et de montrer les résultats.
  • un appel destiné à des PME pour porter les innovations sur cet outil.

L’objectif est de positionner Rennes Métropole comme la vitrine d’un savoir-faire français en termes de co-design urbain et de concertation citoyenne.

Rêve de scènes urbaines

Le démonstrateur a un double objectif :

  • mobiliser les expertises nécessaires pour réfléchir collectivement aux nouveaux modes de conception et de gestion des villes ;
  • constituer une boîte à idées de solutions innovantes en termes de ressources, santé, précarité énergétique, à disposition des collectivités et des habitants.

La collectivité pourra retenir environ 50 projets.

STEP/HEP : solutions pour un territoire à énergies positives / habitants à énergies positives

Le projet prévoit le renouvellement exemplaire d’une cité jardin à travers 2 leviers :

  • la rénovation du quartier ancien de l’Escalette pour qu’il devienne entièrement autonome en énergie ;
  • la mise au point d’un ensemble de solutions reproductibles, durables et accessibles à tous pour permettre le développement du processus de rénovation et l’implication directe des habitants au coeur de la transition énergétique.

Démonstrateur industriel de Paris Saclay

Sur l’opération d’intérêt national (OIN) Paris Saclay, le projet prévoit :

  • à l’échelle du territoire, la mise en place d’infrastructures innovantes et de services communs pour les habitants : smart grid multi-énergies, mobilité durable, plate-forme numérique, nombreux services connectés…
  • à l’échelle du quartier de Satory, une opération immobilière pilote pour concevoir des dispositifs collaboratifs et optimiser la consommation d’énergie et de ressources (circuits courts alimentaires, valorisation des déchets...).

T.E.S.T. : transition écologique et sociale des territoires

Le projet prévoit :

  • la création d’un quartier exemplaire tendant à l’autonomie énergétique ;
  • l’utilisation de la géologie du site pour construire une « chaîne énergétique » pour alimenter le chauffage ou le rafraîchissement du quartier. Cette technologie innovante s’appuie sur des serres fermées couplées à des stockages aquifères et géologiques régénérés ;
  • le développement d’outils de gestion selon la variation de la demande et de la disponibilité de l’énergie renouvelable.

Descartes 21

Trois axes d’intervention sont prévus :

  • déployer un panel de solutions techniques au sein des 60 hectares de la Cité Descartes ;
  • faire de la Cité Descartes un territoire démonstrateur de la transition énergétique ;
  • mettre en place un nouveau modèle de copropriété énergétique pour concrétiser l’ambition des « territoires à énergie positive pour la croissance verte » et aller vers un territoire Bas-Carbone, en mettant en place un nouveau modèle de copropriété énergétique.

Smartseille+

Smartseille+ matérialise les innovations issues du programme de recherche « Phosphore » (Eiffage) sur l’ilot Allar d’Euroméditerranée.
Plusieurs projets pourront ainsi être concrétisés : solidarité énergétique, parking mutualisé, conciergerie, thalassothermie...

L’objectif est de valoriser des partenariats économiques et techniques pour développer une approche globale du développement urbain durable. La méthodologie mise en oeuvre intègre les plus hauts standards du développement durable aux échelles du bâtiment, d’un îlot et d’un quartier.

Relais des possibles (Gare de Fontainebleau-Avon)

Le programme prévoit la co-construction d’un projet pour faire de la gare de Fontainebleau-Avon le « relais des possibles ». Trois leviers seront déployés :

  • la collaboration entre partenaires publics, privés et citoyens. L’objectif est de faire émerger un lieu connecté et ouvert, facilitant le développement de projets innovants et la diffusion de services aux habitants.
  • la modélisation de la gare de demain pour travailler la mobilité et réhumaniser les gares.
  • l’anticipation des transformations des infrastructures et des modes de vie pour anticiper les effets du changement climatique.

LiFi (Light Fidelity)

Le programme s’appuie sur plusieurs leviers d’innovation :

  • expérimentation de nouveaux services urbains grâce à l’installation de technologies de communication innovante au service des acteurs de la ville : habitants, collectivités et gestionnaires du territoire.
  • accompagnement sur le long terme des changements d’usages et de comportements, au service de la transition des territoires.

Cinq projets à compléter

5 autres projets seront retenus sous réserve de compléter leur proposition avant le 15 février 2016. A travers cette démarche, le gouvernement favorise l’émergence de projets urbains innovants, qui ont vocation à devenir la vitrine de l’excellence française en matière de ville durable.

Île Folien

Le projet prévoit :

  • la construction d’un nouveau quartier sur le foncier d’EDF et de voies navigables de France (VNF) doté d’un référentiel développement durable et inscrit au programme de la troisième révolution industrielle la région Nord Pas de Calais.
  • l’utilisation de la ressource hydraulique comme source d’énergie et la valorisation de son caractère insulaire en restant connecté au tissu urbain.
  • un programme pour permettre aux cadres et chercheurs de vivre à Valenciennes tout en restant proche des grands centres européens.

Bordeaux Living Lab

L’objectif est de créer un laboratoire de la ville durable en
concrétisant plusieurs projets innovants dans plusieurs domaines :
énergie, plate-forme logistique pour mutualiser les ressources en phase
chantier, développement de la filière bois...

La ville grandeur nature

Le programme répond à un triple objectif :

  • intégrer l’offre de tourisme de Chamrousse avec la région métropolitaine, en développant notamment la liaison par câble vers les stations de ski ;
  • organiser un cadre coopératif pour les acteurs des systèmes économiques pour une croissance durable ;
  • proposer une expérimentation à l’échelle réelle de services innovants intégrés au sein d’une plate-forme de démonstration urbaine et territoriale.

Marie Galante, l’île du tourisme durable

Le projet prévoit :

  • la création d’une boîte à idées de solutions innovantes au sein de laquelle la collectivité pourra sélectionner les projets qu’elle souhaite expérimenter, avant de les co-construire avec les porteurs de projet ;
  • l’impulsion d’une nouvelle dynamique territoriale tournée vers le tourisme durable ;
  • l’objectif de devenir un territoire autonome pour la gestion des ressources énergétiques (100% d’énergie renouvelable), pour l’excellence environnementale (gestion des déchets, maîtrise de l’eau douce, de l’urbanisation et des pollutions attenantes, et anticipation des risques environnementaux) et pour la croissance verte (territoire créateur de richesses).

Une ville durable sur un territoire de Nantes Métropole

Quatre plans d’action sont prévus :

  • associer des partenaires publics et privés pour piloter des projets innovants sur des opérations d’aménagement. Les programmes concernés proposent une diversité d’habitats, de services ou d’activités tertiaires ou industrielles ;
  • réaliser la deuxième phase du quartier de La Fleuriaye Ouest, conçu pour un impact neutre sur l’environnement ;
  • mettre en oeuvre une stratégie énergétique sur le pôle tertiaire de la Fleuriaye-Est ;
  • permettre l’optimisation énergétique du site d’activité de la Haute Forêt.