A la une >>

Les chiffres de la construction de logements neufs

27 février 2015

Chaque mois, le ministère publie les chiffres de la construction de logements neufs comprenant les nombres de logements autorisés et le nombre de logements mis en chantier. Ces données constituent de véritables indicateurs de l’activité du bâtiment. Elles sont exploitées par l’ensemble des acteurs de la construction de logements : l’État, les collectivités territoriales ou encore les banques.

Les chiffres de la construction de logements neufs

Les chiffres distinguent construction neuve (bâtiment totalement nouveau) et construction sur existant (bâtiment s’appuyant sur une partie existante comme des transformations de locaux en logements ou la construction de logement attenant à un bâtiment existant). Les logements comptabilisés sont répartis par :

  • logements ordinaires (individuels ou collectifs) ;
  • logements en résidence avec services individualisés (de loisirs, de restauration, de soins ou autres pour les personnes âgées, étudiants, touristes, etc).

Ces chiffres sont publiés par le SOeS, service statistique du ministère du Logement, de l’Egalité des territoires et de la Ruralité.

Son code de déontologie est déterminé au plan international : principes fondamentaux adoptés par les instances de l’ONU et code de bonnes pratiques au niveau européen. Ce code définit l’indépendance professionnelle afin d’assurer la crédibilité des statistiques européennes. Parmi les 15 principes du code, on peut citer le sixième principe d’impartialité et d’objectivité.

Pour plus d’informations consultez les statistiques.

Une nouvelle méthode de calcul à partir de février 2015 !

D’une simple collecte administrative, la méthode évolue vers une collecte enrichie de données statistiques en temps réel. Désormais, les chiffres communiqués sont calculés à l’aide d’un modèle statistique pour donner une information en temps réel et des résultats plus fidèles à la réalité du terrain. Appliqués aux données disponibles depuis janvier 2000, les nouveaux indicateurs sont rétroactifs. Ils permettent donc d’ajuster les chiffres antérieurs à 2015 et de suivre leurs tendances.