A la une >>

Logement et hébergement

Les aides personnelles au logement (AL et APL)

Publié le vendredi 6 septembre 2013

Les aides au logement (Allocations de Logement, Aide Personnalisée au Logement) s’adressent aux ménages dont les ressources ne dépassent pas un certain seuil, et qui paient un loyer ou remboursent un prêt pour leur résidence principale. Les APL ne concernent que les logements conventionnés.

Présentation des aides personnelles au logement

6 septembre 2013 | Mis à jour le 24 juin 2015

Définition de l’Allocation Logement

L’Allocation Logement (A.L.), permet aux personnes qui en bénéficient, propriétaires, accédants à la propriété ou locataires, de réduire leurs dépenses de logement.

Elle est attribuée, sous certaines conditions, par les Caisses d’Allocations Familiales ou les Caisses de Mutualité Sociale Agricole.

Le montant de l’Allocation Logement consentie à chaque bénéficiaire est fixé au 1er janvier de chaque année jusqu’au 31 décembre de ladite année, sauf changement dans la situation familiale ou professionnelle en cours d’exercice.

Le barème de l’Allocation Logement est révisé chaque année au 1er janvier et indexé sur l’évolution de l’indice de référence des loyers (IRL).

Une Allocation Logement ne peut se cumuler avec une A.P.L.


Définition de l’Aide Personnalisée au Logement

L’Aide Personnalisée au Logement permet à ses bénéficiaires de réduire leurs dépenses de logement en allégeant :

  • la charge de prêt pour les accédants à la propriété et les propriétaires qui occupent leurs logements ;
  • la charge de loyer pour les locataires.


Le montant de l’APL consentie à chaque bénéficiaire est fixé au 1er janvier de chaque année jusqu’au 31 décembre de la dite année, en tenant compte de plusieurs éléments : la situation familiale, le nombre d’enfants ou de personnes à charge, les ressources, le loyer, la nature du logement, le lieu de résidence.
Le barème est indexé chaque année, au 1er janvier, sur l’évolution annuelle de l’indice de référence des loyers (IRL)


Pour en bénéficier de l’APL, il faut en faire la demande soit aux Caisses d’Allocations Familiales (CAF) soit aux Caisses de Mutualité Sociale Agricole suivant le régime de protection sociale du demandeur.