A la une >>

Logement et hébergement

Les aides à la rénovation

Publié le vendredi 13 septembre 2013

Afin de réduire les dépenses énergétiques du parc immobilier, l’Etat propose des crédits d’impôts, des prêts à taux zéro, et des dispositifs d’accompagnement pour encourager les travaux de rénovation énergétique. Des « tarifs sociaux » de l’énergie sont proposés aux ménages à faibles revenus.

Aides pour rendre votre logement plus durable

13 septembre 2013 | Mis à jour le 2 janvier 2015

Plusieurs dispositifs d’aide financière aux ménages les plus fragiles ou d’aide aux travaux permettent d’alléger la charge que représente l’énergie pour ces foyers.

Pour les particuliers

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)

Pour qui ? Il est à destination de tous les propriétaires, sans condition de ressources.

Comment ça marche ? Le propriétaire peut engager des travaux d’amélioration de la performance énergétique des logements et emprunter jusqu’à 30.000€. Cela permet de financer la fourniture et la pose de matériaux et équipements nécessaires à la réalisation de travaux d’amélioration énergétique du logement. La durée maximale de remboursement, fixée à 10 ans, peut être portée à 15 ans pour les ménages les plus fragiles.

A voir : La rubrique Eco-prêt à taux zéro

Crédit d’impôt transition énergétique (CITE)

Pour qui ? Il concerne tous les contribuables, propriétaires et locataires, sans conditions de ressources.

Comment ça marche ? Ce dispositif d’incitation fiscale permet la réalisation de travaux ou l’achat d’équipements destinés à réaliser principalement des économies d’énergie. Le crédit d’impôt développement durable permet de déduire du montant imposable un pourcentage des dépenses réalisées pour certains travaux d’amélioration énergétique.
Le montant des dépenses ouvrant droit au CIDD ne peut excéder 8.000€ TTC pour une personne seule, 16.000€ TTC pour un couple.

A voir : La rubrique Crédit d’impôt transition énergétique