A la une >>

Le réseau national des aménageurs

17 novembre 2016

Le RNA (réseau national des aménageurs) rassemble plus de 600 membres qui constituent un réseau collaboratif au service de l’aménagement opérationnel.

Lancé en février 2015, le réseau National des Aménageurs (RNA), regroupe tous les acteurs de l’aménagement opérationnel, public, parapublic ou privé. Le réseau national des aménageurs compte prés de 600 participants. C’est un lieu de capitalisation, de réflexion et de diffusion des pratiques opérationnelles. Ce réseau vise l’instauration d’un partenariat pérenne entre les professionnels de l’aménagement, l’État et les collectivités.
L’objectif premier du réseau national des aménageurs est d’offrir un lieu d’échange sur les grands enjeux de l’aménagement opérationnel, de partage des expériences porteuses d’enseignements, et de formulation de propositions pour compléter et améliorer le cadre réglementaire de leur action.

Prés de 600 membres

Près de 600 personnes au total ont participé aux travaux du réseau. Plus de 200 personnes étaient présentes aux premières rencontres, près de 400 aux deuxièmes et 150 participants se répartissent en 3 groupes à chaque nouvelle séance de travail.
Profil des membres :
38 % aménageurs (soit 18 % issus de la sphère privée et 20 % de celle du plublic)
31 % professionnels (soit entreprises services urbains, PME, BET, architectes, agence d’urbanisme, ...)
11 % collectivités
20 % des services de l’ Etat

Le programme de travail

En 2016, les travaux se poursuivent, toujours dans le cadre de groupes de travail, autour de 3 nouveaux sujets :

  • l’aménagement urbain en coproduction public-privé : contrats et financement ?

  • l’aménagement urbain en mode participatif ;

  • l’aménagement urbain à l’ère du numérique.

En 2015, l’activité du RNA avait initié des réflexions sur le cadre juridique de la coproduction de la ville, la création de valeur et le partage du risque de l’aménagement à la construction à travers trois groupes de travail :

  • mutation du modèle "économique" de l’aménagement ;

  • de l’aménagement à la gestion d’un morceau de ville ;

  • évolution des montages contractuels en aménagement.

Ces groupes de travail ont, tout au long de l’année, bénéficié d’une réelle mobilisation de tous les participants, pour échanger sur les pratiques des uns et des autres de pratiques et apprendre à comprendre les enjeux de chacun.

Un laboratoire de la coproduction public-privé

L’objectif premier du réseau national des aménageurs est d’offrir un lieu d’échange sur les grands enjeux de l’aménagement opérationnel, de partage des expériences porteuses d’enseignements, et de formulation de propositions pour compléter et améliorer le cadre réglementaire de leur action. Pour piloter cette ambition, le choix de binômes associant deux acteurs de l’aménagement, l’un public, l’autre privé, s’imposait naturellement : cela a été le cas pour chaque groupe de travail et pour la conduite d’ensemble du processus par deux coprésidents. Le ministère du logement et de l’habitat durable en assure le secrétariat.

L’ambition est, par l’analyse expérimentale des différents maillons de la chaîne de valorisation urbaine et foncière (conception, aménagement, construction, gestion urbaine) et de leurs interactions, d’identifier les gisements d’optimisation en termes d’économie, de délais de réalisation et d’efficience globale au regard des enjeux de transition écologique, énergétique et numérique.

Les travaux de l’année 2015 ont démontré que le partage d’expériences, au-delà des réflexions qu’il stimule, est un fondement de la pratique quotidienne des aménageurs. Il est un vecteur essentiel d’optimisation des projets et le catalyseur d’une innovation urbaine sous contrainte économique. Ceux de l’année 2016 montrent les nouvelles tendances de l’aménagement : le développement des opérations en coproduction public-privé, BIM en aménagement, méthodes participatives, focus sur les usages et les usagers, modèles économiques des nouveaux services…

Un centre de ressources

Le réseau met à votre disposition de nombreuses fiches qui peuvent vous aider à répondre aux questions que vous vous posez ou vous fournir des exemples : des fiches juridiques, des fiches sur les processus utilisés dans l’aménagement, des fiches retour d’expérience, ainsi que les compte-rendus des travaux des groupes de travail.

Outre sa fonction propre de carrefour d’échanges, le RNA a aussi été sollicité en 2015 par l’administration pour des consultations « flash » sur des projets de textes législatifs et réglementaires. Les consultations ont permis d’améliorer les rédactions proposées grâce au regard et à la connaissance d’acteurs de terrain.