X Alsace

Le quartier des deux rives à Strasbourg : la nouvelle ville sur le Rhin

Publié le 21 avril 2015

Simplification des règles / Innovation

Le projets de Deux-Rives Strasbourg-Kehl incarne une nouvelle page de l’histoire urbaine de la ville dans sa double dimension, franco-allemande. Il s’agit du plus grand projet d’aménagement mené depuis la fin de la construction du centre historique de la ville, la Neustadt, en 1918. Objectif du projet : faire de Strasbourg une métropole à « 360 degrés » autour des rives du Rhin.

Une métropole durable, ouverte sur le Rhin et l’Europe

Cette reconquête se traduit par la reconfiguration de 250 hectares de friches portuaires, en aménageant long de 5 km de l’avenue du Rhin et des bassins qui la jonchent : logements, bureaux, commerces, ZAC, équipements publics, équipements de proximité (loisirs, sports), parcs urbains, activités culturelles et infrastructures de transports (gare fluviale, tramway, port).

Le quartier deux rives en chiffres en 2035 :

  • 250 ha
  • 1 400 000 m2 construits
  • 9 000 logements
  • 20 000 habitants
  • 8 500 emplois
  • Investissement public : 500 M€ sur les 20 ans à venir

Les enjeux économiques sont très importants pour Strasbourg. La ville pourra bénéficier d’un rayonnement européen, en particulier, avec l’installation de la ZAC des Deux-Rives, située près des bassins maritimes et des axes de transport vers l’Allemagne avec le projet de tramway vers Kehl. Le panel d’opérations développé, dont certaines sont déjà livrées, privilégie la démarche EcoCités pour développer l’innovation en matière de développement durable dans l’ensemble des projets d’aménagement.

Eco-quartier Danube : un quartier unique innovant au cœur des Deux-Rives

L’éco-quartier pilote du Danube est un élément central du projet d’aménagement urbain des Deux-Rives axé sur la mobilité, la biodiversité et le vivre ensemble. Lauréat de l’appel à projet dans la catégorie « Mobilité », le projet Danube a obtenu le label « Eco-quartier » en 2013. Il accueille sur environ 6 hectares des bâtiments au minimum basse consommation (norme BBC) voire passifs ou à énergie positive : 650 logements (dont 50% de logement social), 18 000 m² de bureaux et de commerces, un EHPAD de 84 lits, une résidence étudiante et une école maternelle. Il sera achevé à l’horizon 2020.

Fruit d’un important travail de concertation, ce quartier met en avant les mobilités douces et met à profit sa proximité avec le tramway. Il bénéficie d’une politique de stationnement innovante qui vise à favoriser l’auto-partage et le stationnement mutualisé pour permettre un meilleur partage de l’espace public avec les piétons et cyclistes. De nombreuses zones de rencontres sont prévues pour que cette mobilité soit également un vecteur de vivre ensemble.

Dans cette même dynamique, les espaces publics font l’objet d’attentions particulières pour devenir de véritables espaces de vie et d’animation. Jardins, espaces de jeux et de détente autour de petites places ou face au tramway : les habitants participeront activement à la définition et à la réalisation de leur lieu de vie.

Un soin tout particulier est également apporté au respect de la biodiversité et aux économies d’énergie. Le jardin fluvial permettra à la fois d’offrir une zone de promenade dans une ambiance portuaire et de constituer un bassin de rétention des eaux de pluies et le chauffage urbain sera majoritairement approvisionné en biomasse d’ici à la fin de la troisième tranche de travaux en 2020.

> Tout savoir sur l’éco-quartier Danube

« Ecoterra », une démarche innovante d’accession à la propriété
La société HLM « l’Habitat de l’Ill » réalise un programme d’accession à la propriété de 14 logements « Ecoterra » au cœur de l’éco-quartier Danube. L’innovation énergétique va au-delà de la réglementation grâce à une ossature bois, isolée avec des bottes de paille et à la façade recouverte d’un bardage en bois naturel (mélèze). Ce projet est lauréat d’un appel à projet de l’ADEME et de la région Alsace. Chaque propriétaire bénéficiera d’un espace extérieur pour jardiner, jouer ou se relaxer. Le bâtiment disposera d’une toiture terrasse utilisée comme un jardin partagé. Livraison prévue en 2015.
> Découvrez le programme Ecoterra

Crédits photos Une : Jérôme Dorkel / CUS