A la une >>

Égalité des territoires et ruralités

Le numérique

Publié le mercredi 9 octobre 2013

Le déploiement du numérique est une chance pour les territoires.

Le numérique

2 octobre 2013

Le déploiement du numérique est une chance pour les territoires.

Le numérique

Le numérique - Fotolia

En s’affranchissant des barrières géographiques, il leur offre de nouvelles opportunités. C’est un facteur d’égalité dans la mesure où des problèmes de mobilité, d’isolement ou encore de handicap peuvent être surmontés grâce aux services en ligne. La technologique met les femmes, les hommes et les territoires en réseau. On peut penser à l’assistance à distance pour les personnes handicapées ou âgées, à la création de nouveaux liens sociaux, aux conseils à distance pour trouver un emploi, une formation, à l’accès à la culture… Chacun peut, en fonction de ses besoins, être aidé ou trouver une réponse à ses besoins en ligne, sans être limité par des contraintes géographiques. Le numérique augmente considérablement l’offre de nouveaux services.

Le très haut débit pour tous dans dix ans

Le premier enjeu est de permettre à chacun d’accéder à ces services. La qualité du réseau et particulièrement du débit est un préalable au bon déploiement du numérique dans les territoires. C’est pourquoi le Gouvernement s’est engagé, aux côtés des collectivités locales, à permettre l’accès de tous au très haut débit d’ici 10 ans. C’est un véritable enjeu industriel, économique et sociétal pour la France.

Qu’est-ce que le très haut débit ?
Pour l’accès au numérique, plus le débit est élevé, plus l’internaute peut recevoir, rapidement, des fichiers lourds (textes, images, sons). La quantité de données numériques transmises se mesure en bits/seconde (kilobits, mégabits, gigabits). Le haut débit pour l’internet fixe commence à 512 kbits/s (fourni la plupart du temps par l’ADSL, c’est-à-dire par ligne téléphonique). Le très haut débit commence à 30 mégabits/s (fourni essentiellement par la fibre optique).
Aujourd’hui, environ 30 % des gens ont accès à une offre très haut débit. Soit 9 millions de foyers dont 3,5 millions vivent hors des zones les plus densément peuplées. (source : Arcep).

Une feuille de route pour le numérique

Plus généralement, le numérique est un levier de transformation globale de la société et de l’action publique. Pour accompagner ce changement, le Gouvernement a présenté en février 2013 sa feuille de route pour le numérique autour de trois axes :

  • la jeunesse, en donnant des moyens à l’éducation nationale et à l’enseignement supérieur de s’équiper et de disposer de contenus pédagogiques interactifs ;
  • les entreprises, en soutenant la recherche et l’innovation grâce aux investissements d’avenir et à la Banque publique d’investissement. Pour les entreprises du secteur, une nouvelle visibilité sera offerte avec la création de quartiers numériques sur tout le territoire ;
  • les valeurs : il s’agit d’utiliser tous les moyens offerts par le numérique pour consolider et promouvoir les valeurs fondamentales. L’égalité, la protection des droits et des libertés, la vie démocratique…

Développer les services et usages numériques au bénéfice des territoires et des citoyens

Le ministère de l’Égalité des territoires et du Logement agit pour faire du numérique un levier essentiel de développement des territoires, en particulier pour ceux qui sont éloignés des centres urbains. Les usages numériques permettent en effet d’envisager la relocalisation de certaines activités grâce au télétravail, mais aussi un meilleur accès aux services et aux droits, ou à la culture sur tout le territoire. De nombreuses initiatives existent : centres de télétravail, cantines numériques, plateformes de mobilité, qui sont des atouts indéniables pour la redynamisation des territoires.

Réduire la fracture numérique
La fracture numérique se définit comme la différence entre ceux qui ont accès aux technologies de l’information et de la communication (TIC) pour leurs besoins personnels ou professionnels et ceux qui n’y accèdent pas. Les raisons peuvent être technologiques, géographiques, mais aussi culturelles. Pour réduire cette fracture numérique, il faut équiper les ménages d’un réseau fixe ou mobile, et permettre à chacun de s’approprier les technologies, de se familiariser avec les différents usages.