A la une >>

Le logement au cœur de la conférence nationale du handicap

18 mai 2016| Mis a jour le 8 juillet 2016

Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, est intervenue, jeudi 19 mai, à la conférence nationale du handicap, lors d’une table ronde sur le thème du logement accompagné.

Adapter les logements aux personnes en situation de handicap

Aujourd’hui dans le parc privé, où logent 85% des ménages de plus de 60 ans, seuls 6% des logements sont adaptés à la vie quotidienne d’une personne en perte d’autonomie, ce qui a de graves conséquences en termes d’accidents domestiques. 

Emmanuelle Cosse a annoncé qu’un Plan national d’adaptation des logements permettra d’apporter des réponses pour faciliter les travaux d’adaptation.

En ce qui concerne le parc social, la ministre du Logement et de l’Habitat durable a demandé à l’Union sociale pour l’habitat de mener une enquête sur l’accessibilité et l’adaptabilité des logements et sur les pratiques des bailleurs en matière de gestion et d’attribution du parc social. Cette enquête sera l’occasion de mettre en avant les bonnes pratiques des bailleurs sociaux mais aussi d’identifier les freins à leurs actions, afin d’aider le mouvement HLM à répondre encore mieux aux besoins des personnes handicapées.

Développer une offre de logement accompagné : 7500 nouvelles places dans les cinq prochaines années

Pour garantir aux personnes handicapées inclusion sociale et vie autonome en milieu « ordinaire », une diversité de formes de logements avec services associés se développe, souvent portées par des acteurs associatifs, des collectivités locales, des mutuelles et des bailleurs sociaux : résidences-accueil, pensions de famille, maisons partagées…

Afin de poursuivre le développement de cette offre, la ministre a annoncé l’objectif de créer 7 500 nouvelles places dans les cinq prochaines années.

L’Ad’AP, un outil pour rendre plus accessibles les établissements recevant du public

L’accessibilité du cadre bâti est un principe fondamental pour améliorer la qualité de vie de nos concitoyens.

Grâce à l’Agenda d’accessibilité programmée, (Ad’AP), les propriétaires et gestionnaires d’établissements recevant du public (ERP) non conformes aux règles d’accessibilité au 1er janvier 2015 disposent d’outils calendaires et financiers pour engager des travaux de mise en accessibilité. Avec l’Ad’AP, les acteurs bénéficient d’un délai standard de trois ans, qui peut être prolongé jusqu’à six voire neuf ans selon la complexité du patrimoine et les éventuelles difficultés rencontrées par le maître d’ouvrage.
Au 1er mai 2016, sur environ 1 million d’établissements recevant du public, 300 000 sont accessibles et près de 490 000 sont entrés dans la démarche des Ad’AP. Les chiffres sont encourageants : au total, plus de 790 000 établissements s’inscrivent aujourd’hui dans une perspective d’accessibilité.

La Conférence Nationale sur le Handicap a été mise en place par la loi handicap du 11 février 2005 afin de débattre des orientations et des moyens de la politique concernant les personnes handicapées. La 4ème édition se déroule cette année avec comme thématique « la société inclusive ».