A la une >>

Le Grand Paris : le logement

12 août 2013

Le logement est l’un des principaux enjeux du Grand Paris. Répondre aux besoins des Franciliens, améliorer leur qualité de vie, construire la ville durable ; voilà les objectifs du Grand Paris du logement.

Répondre aux besoins des Franciliens

Deux impératifs pour répondre aux besoins des Franciliens : rapprocher lieu de vie et lieu de travail, et développer l’offre de logements à des prix accessibles.

L’augmentation des loyers et des prix de l’immobilier empêchent un nombre croissant de ménages de se loger. Il faut donc construire plus, mais à des prix adaptés au budget des Franciliens et pas n’importe où. L’objectif fixé par la loi Grand Paris de 2010 est de tendre vers la construction de 70 000 logements chaque année pendant 25 ans, contre 42 000 actuellement. Cette ambition vise à construire près de 1,5 million de logements supplémentaires.

Pour atteindre l’objectif des 70 000 logements à construire annuellement, une étude a été menée et a évalué l’offre foncière disponible à 200 km². Certains territoires, notamment situés aux abords des futures gares du Nouveau Grand Paris, apparaissent prioritaires pour ce projet.

Vers la ville durable

Ces constructions devront respecter les conditions d’une ville durable où il fait bon vivre, qui intègre l’idée de la proximité et de l’accès facilité aux services essentiels. D’une ville de courtes distances, où les habitations sont situées au plus près des lieux de travail, où les temps de transports, la dépendance à la voiture, les émissions polluantes sont réduits. Pour cela, il faut optimiser favoriser la densification douce de la ville et privilégier le recyclage d’espaces déjà urbanisés (vieux centres commerciaux ou bureaux vides) à l’étalement urbain. Le Nouveau Grand Paris va ainsi permettre l’émergence de véritables projets urbains, de nouveaux quartiers accueillant des fonctionnalités multiples, logements et activité économique, pôles universitaires et équipements culturels, en particulier autour de ces lieux stratégiques et structurants que sont les gares.

Pour favoriser la construction de logements à des prix accessibles, en plus de la politique mise en œuvre par le gouvernement, le Grand Paris du logement prévoit la valorisation des procédés innovants et l’encouragement de la créativité. On estime par exemple que certains procédés, comme le recours à la maquette numérique, entraînent une diminution de 10 à 15 % du coût du chantier, en optimisant son organisation. Les techniques de préfabrication sont également une piste étudiée, de même que les matériaux bio-sourcés. Ces derniers seront considérablement développés, dans la mesure où ils présentent un coût inférieur aux matériaux classiques, mais avec de meilleures propriétés, en particulier sur le plan de l’isolation thermique.