A la une >>

Le Grand Paris : l’environnement

12 août 2013

Le projet du Grand Paris est un projet de développement durable de la région Île-de-France. Les villes sont devenues le lieu de vie de la majorité des habitants de la planète. L’enjeu est donc de travailler à préserver la qualité de vie des habitants de la région pour garantir leur bien-être. C’est aussi en ville que se concentrent toutes les urgences environnementales, socio-culturelles et économiques.

Inventer la ville durable

Pour ne pas creuser le fossé entre les villes et pour assurer une réelle égalité des territoires, il faut construire une ville durable, solidaire et intelligente, et rompre l’isolement et l’enclavement des territoires éloignés. Le tout en portant une attention particulière aux technologies de l’aménagement durable et à la protection de l’environnement.

Le Grand Paris devra répondre aux objectifs de transition écologique. D’abord, en préservant les espaces de respiration qui sont notre patrimoine naturel, notamment les terres agricoles de proximité, et en favorisant la construction dans des zones déjà urbanisée. Ensuite, en faisant de la ville le premier lieu qui s’attaque au dérèglement climatique, et non pas le premier producteur d’émissions néfastes. La ville de demain doit consommer moins, mais consommer mieux. Et le futur réseau de transports en commun donnera aux habitants une pleine mobilité et limitera les temps de trajet quotidien, tout en leur réduisant la dépendance à l’automobile et les émissions polluantes.

La densification douce

En favorisant la densification douce de la ville, en privilégiant le recyclage d’espaces déjà urbanisés (vieux centres commerciaux ou bureaux vides) à l’étalement urbain, le Grand Paris va respecter les équilibres. Les terres agricoles, les forêts, les espaces naturels, les jardins, les maraîchages seront préservés. La ville durable est le lieu de la sobriété, de la protection des espaces naturels, de la lutte contre l’artificialisation des sols.

Lutter contre le dérèglement climatique

La ville de demain sera aussi performante énergétiquement. Elle consommera moins et mieux d’énergie et sera le lieu de la lutte contre le dérèglement climatique. La réduction des distances entre domicile et travail, le développement d’un réseau de transports en commun performants permettront tout à la fois de réduire la dépendance des habitants à leur voiture et les émissions de gaz à effet de serre.