A la une >>

Le Grand Paris : l’économie et l’emploi

12 août 2013

L’emploi et le développement économique sont au cœur d’un projet qui va penser les complémentarités, les équilibres économiques, sociaux, culturels, urbains, écologiques, dans une métropole répartie et innovante, qui mise sur la solidarité et l’invention.

Les atouts de la région

L’Île-de-France représente 30 % de la richesse nationale et dispose d’atouts indéniables. Première région économique d’Europe, elle offre le plus grand parc d’immobilier d’entreprise européen et est la première région au monde pour les salons professionnels. De plus, elle est le premier centre de recherche d’Europe (le troisième au monde), avec 145 000 personnes travaillant dans ce secteur.

Amélioration du cadre de vie et création d’emplois

L’extension et la modernisation des réseaux de transport vont améliorer la vie quotidienne des Franciliens, en rapprochant domicile et travail, mais aussi créer des emplois et soutenir le développement des territoires aujourd’hui isolés.

Les travaux de construction et de rénovation du réseau de transports en commun franciliens vont représenter environ 15 000 emplois induits chaque année. Et l’efficacité renforcée du système métropolitain bénéficiera à toutes les entreprises.

Le Nouveau Grand Paris, un levier de croissance

Selon la Chambre de commerce et d’industrie d’Ile-de-France, le nouveau Grand Paris génèrera plus de 60 milliards d’euros de recettes publiques par an à l’horizon 2030. Ce projet aura un effet des effets d’accélération progressive de la croissance régionale, qui passera de 1,5 à 2 % par an entre 2015 et 2020, puis de 2 à 2,5 % par an jusqu’en 2030 ; et au-delà de 3 % ensuite.

Cet essor de l’économie francilienne bénéficiera à tout le pays. La CCI d’Ile-de-France estime ainsi que le Nouveau Grand Paris représentera un apport de 140 milliards d’euros au PIB français.