A la une >>

Le discours : Nouveau Grand Paris du logement et de l’aménagement durables : La première cession d’un foncier ferroviaire pour la construction de 900 logements (ZAC Mantes Université)

17 février 2014 | Mis à jour le 4 mars 2014

Monsieur le Préfet de Région, Monsieur le Préfet de département,
Mesdames et Messieurs les parlementaires,
Monsieur le vice-président du conseil régional Messieurs les conseillers généraux,
Monsieur le président de la communauté d’agglomération, Madame la maire,
Mesdames et messieurs les élus,
Monsieur le directeur général délégué de RFF,
Mesdames, Messieurs,

Je suis très heureuse d’être parmi vous ce matin à l’occasion de la cession par Réseau Ferré de France de 5,5 ha de foncier à l’Etablissement Public d’Aménagement du Mantois Seine Aval.
Cette cession, qui était attendue depuis 5 ans, va permettre la réalisation de l’opération d’aménagement de Mantes Université, exemplaire à plus d’un titre.
Exemplaire car ce projet d’aménagement consiste à reconquérir des friches industrielles et ferroviaires situées au cœur de l’agglomération, illustrant à merveille les possibilités de recyclage urbain existant dans nos villes. Il s’agit, comme disent les professionnels, de « refaire la ville sur la ville », et de donner une nouvelle vie à des territoires sous-utilisés mais disposant d’un fort potentiel de transformation, plutôt que d’artificialiser des territoires agricoles ou naturels.
Exemplaire ensuite car votre projet vise à densifier un territoire idéalement placé à proximité de la gare de Mantes-la-Jolie, dont l’excellente desserte sera encore améliorée en 2020 avec l’arrivée du RER E.
Exemplaire car le projet d’aménagement qui sera développé vise à construire un quartier mixte, accueillant des logements, de l’activité économique, des équipements publics divers, des commerces et un parc. Les 2 000 logements, dont 20% de logements sociaux, qui verront le jour ici-même seront une contribution importante au mieux-vivre dans votre territoire.
Exemplaire enfin car ce projet allie de manière remarquable la conservation de l’histoire des lieux qui s’incarne dans le patrimoine exceptionnel de la Halle Sulzer que je viens de visiter, et l’architecture contemporaine comme en témoigne le bâtiment dans lequel nous nous trouvons.
Au-travers de cette opération, je souhaite souligner l’enjeu de la mobilisation du foncier public pour construire davantage de logements.
Nous traversons actuellement une crise du logement sans précédent.

Les Français peinent à se loger et à se loger de manière décente. La situation est particulièrement tendue en Ile-de-France où les prix immobiliers ont atteint des sommets et où le mal-logement concerne des centaines de milliers de personnes (...)


Retrouvez le discours dans son intégralité (PDF- 173.8 ko)