A la une >>

Lancement du portail internet des Observatoires des Loyers

26 janvier 2016

Sylvia Pinel, ministre du Logement, de l’Égalité des territoires et de la Ruralité, salue l’ouverture du nouveau portail internet conçu pour rendre publics les niveaux de loyers du parc locatif privé résultant des travaux de collecte et d’analyse statistique menés par les observatoires des loyers.

Les observatoires des loyers se déploient progressivement dans les régions, dans les zones d’urbanisation les plus denses, selon le modèle bâti par l’Observatoire des loyers de l’agglomération parisienne (OLAP) qui exerce son activité en Île-de-France depuis plus de 25 ans. Cinq observatoires supplémentaires ont rejoint en 2015 le réseau des 18 premiers observatoires ayant participé à la phase expérimentale lancée par le Gouvernement en 2013. Sur l’ensemble de ces 23 dispositifs qui se consolident d’année en année, 3 ont à ce jour obtenu l’agrément ministériel en tant qu’« observatoire local des loyers » : l’OLAP pour le périmètre de la commune de Paris, l’Agence départementale pour l’information sur le logement (ADIL) du Nord pour le territoire de la ville de Lille, et l’ADIL de l’Orne pour la zone urbaine d’Alençon.

Sur la base des informations collectées auprès des professionnels de l’immobilier ou par voie d’enquêtes directes auprès des propriétaires et des locataires, ces dispositifs d’observation des loyers ont pour objectif d’apporter une meilleure connaissance sur les niveaux de loyers constatés.

Les résultats statistiques sont produits pour différentes catégories de logements, en fonction du nombre de pièces, de la période de construction ou, lorsque la collecte le permet, de la date d’entrée du locataire. Ils sont présentés par secteur géographique homogène (regroupant plusieurs quartiers d’une ville centre ou plusieurs communes à sa périphérie).

L’ANIL (Agence nationale pour l’information sur le logement) lance aujourd’hui son portail internet www.observatoires-des-loyers.org, développé en lien avec l’ensemble des observatoires des loyers, et met à la disposition de tous les données de référence désormais disponibles grâce à ce travail rigoureux de collecte et d’analyse. Ce service en ligne a vocation à éclairer les propriétaires et les locataires sur les niveaux de loyers pratiqués, à augmenter la transparence et la fluidité du marché de la location, au bénéfice de tous les acteurs.
Il fournit par ailleurs des éléments de repère utiles aux professionnels de l’immobilier, aux investisseurs ainsi qu’aux organismes de financement. Enfin, en développant la connaissance des marchés locatifs privés, il apportera une aide pour l’élaboration des politiques publiques en matière d’habitat, tant au niveau national qu’au niveau des territoires, et constituera un outil pour les chercheurs menant des travaux en économie du logement.

  • Agglomérations pour lesquelles les résultats sont d’ores et déjà disponibles : Paris, Lyon, Marseille, Arles, Lille (partiellement), Toulouse, Montpellier, Nantes, Nice, Menton, Rennes, Toulon, Draguignan, Fréjus-Saint-Raphaël, Besançon, Sète, Alençon, Saint-Denis (de la Réunion).
  • Agglomérations pour lesquelles les résultats seront prochainement disponibles  : Saint-Étienne, Strasbourg, Bayonne, Bordeaux, Arcachon, Brest, Nancy, Grenoble, La Rochelle, Nîmes, Clermont-Ferrand, Belfort Montbéliard.

Le communiqué de presse : Lancement du portail internet des Observatoires des Loyers (PDF- 40.4 ko)