A la une >>

La reconstruction des fermes après 1945

24 octobre 2014 | Mis à jour le 30 octobre 2014

Tous les mois, retrouvez un nouveau sujet illustré par les photographies issues de la photothèque du ministère du Logement, de l’Égalité des Territoires et de la Ruralité. Au mois d’octobre retrouvez une sélection de photographies sur la reconstruction des fermes après 1945.

Les rendez-vous du patrimoine : la reconstruction des fermes après 1945


Bâtiments agricoles détruits à La Chapelle-en-Juger dans la Manche (50) en 1945

Crédits : MLETR / septembre 1945


Une ferme provisoire, rue Haute, à Beurey-sur-Saulx dans la Meuse (55) en 1945

Crédits : MLETR / octobre 1945


Place de l’Église à la Chapelle-en-Juger dans la Manche en 1945. La force hippomobile était encore largement la norme jusqu’à la généralisation de la mécanisation après guerre avec l’apparition de petits tracteurs.

Crédits : MLETR / septembre 1945

Hangar en construction

Crédits : MLETR / 1947


Le Bosquel en Picardie, des bâtiments agricoles détruits lors de l’avancée de l’armée allemande le 7 juin 1940.

Crédits : MLETR / mars 1945


Reconstruction d’une habitation agricole en moellons briques à Neunhoffen, en Alsace.

Crédits : MLETR / avril 1950


Reconstruction d’une ferme en moellons briques à Mackwiller, dans la campagne alsacienne. Architecte : Bailly.

Crédits : Henri Salesse / MLETR / avril 1950


Intérieur de la ferme Quesnel au Bosquel avec ses charpentes en bois conçues par l’ingénieur Gauthier.

Crédits : MLETR / 1947

Reconstruction en Pays de Loire, sur la commune de Saint-Nazaire, route de la Métairie d’Ust : l’intérieur de l’étable d’une ferme modèle, murs moellons, plancher en béton armé, charpente en bois et couverture d’ardoise.

Crédits : Henri Salesse / MLETR / juin 1950


Le bâtiment principal des fermes du Bosquel en Picardie, exploitation qui regroupe en rez-de-chausée écuries, étables, bergeries, magasins à grains et à engrais. L’étage, sous la charpente en bois, abrite fenil et greniers à céréales.

Crédits : MLETR / 1947


La grange de la ferme Canchy dans le village du Bosquel en Picardie. Les différentes constructions autrefois réunies ont été rendues autonomes dans le souci d’améliorer le fonctionnement de la ferme mais aussi le confort et l’hygiène.

Crédits : MLETR / 1947


Le Bosquel (80), hangar provisoire.

Crédits : MLETR / 1947


Chaque espace des exploitations du Bosquel est conçu en fonction de ses usages et entièrement équipé jusqu’aux mangeoires ou abreuvoirs en béton. Une précision qui explique en partie la rapide obsolescence de ces équipements.

Crédits : MLETR / 1947


Une ferme reconstruite dans le quartier de l’Adroit à Abries dans les Hautes-Alpes. Au premier plan les poutres de soutainement de l’avancée du toît sur le mur. Architectes : Fort et Guillaume.

Crédits : Henri Salesse / MLETR / juillet 1954


Façade d’une ferme reconstruite à Ristolas dans les Hautes-Alpes. Architectes : Fort et Guillaume.

Crédits : Henri Salesse / MLETR / juillet 1954

Noter cette galerie

1381

La reconstruction conduite par le Ministère de la Reconstruction et de l’Urbanisme (MRU) après guerre ne concerne pas que les villes : c’est aussi celle des fermes dévastées et des exploitations en friches. Après avoir photographié fermes détruites ou provisoires dans les villages en ruine, les photographes salariés du ministère s’attardent sur les fermes modèles et bâtiments agricoles reconstruits dans tout le pays.
Au Bosquel (80), une expérience prototype à l’échelle d’un village tout entier servira d’exemple et apparaîtra « comme un moment important de la reconstruction en France »*. Symbole d’un courant moderniste et rationaliste qui prône remembrement des terres et modernisation, la reconstruction de ce village, grâce au travail d’une équipe d’architectes d’inspiration le corbusienne dirigés par Paul Dufournet, va servir de champ d’expérience en matière de reconstruction globale et non pas de simple reconstruction par adjonction d’équipements plus modernes.
Dans le monde agricole, sur tout le territoire français, l’ambition est de s’adapter aux contraintes de la productivité tout en améliorant conditions de vie et de travail.

* in Xavier Dousson, In Situ, 21/2013, La reconstruction du village témoin du Bosquel dans la Somme après 1940. Récit, ambitions et paradoxes d’une opération singulière.

Toutes les photos présentées ci-dessus sont issues de la photothèque de la direction de la Communication du ministère du Logement, de l’Égalité des Territoires et de la Ruralité (MLETR).

Nous contacter par courriel : photothequeatdeveloppement-durable.gouv.fr
Accès à la photothèque en ligne