A la une >>

La formation professionnelle pour faciliter l’intégration des réfugiés

3 novembre 2016 | Mis à jour le 4 novembre 2016

Jeudi 3 novembre, à Champs-sur-Marne, Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable et Myriam El Khomri, ministre du Travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social, ont rendu visite aux réfugiés accueillis au sein d’un dispositif d’intégration par l’hébergement, la formation et l’emploi.


Un dispositif expérimental en Île-de-France

En Île-de-France, ce sont 100 réfugiés jusqu’alors hébergés en Centres d’hébergement d’urgence (CHU) qui bénéficient de ce programme expérimental. Mis en œuvre par la préfecture en partenariat avec l’Association pour la Formation professionnelle des adultes (AFPA), Pôle Emploi, le Fonds d’assurance formation du travail temporaire (FAFTT) et Humando, une entreprise de travail temporaire d’insertion, ce programme vise à faciliter l’intégration des réfugiés par un accompagnement vers l’emploi.

50 d’entre eux sont accueillis au centre AFPA de Champs-sur-Marne, en Seine-et-Marne, et bénéficient d’une formation linguistique intensive pendant 4 mois ainsi qu’une aide au montage de leur dossier de demande du statut de réfugié. Le centre offre aussi aux stagiaires hébergement et restauration pendant la durée de la formation.

Faciliter l’insertion par l’accès à l’emploi

En plus des cours de français, c’est surtout une formation professionnelle qui est proposée aux réfugiés accueillis, en partenariat avec des entreprises ayant des besoins de travail temporaire dans différents secteurs comme le bâtiment ou la restauration. Cette formation sera qualifiante en fonction du niveau de français des participants, afin de faciliter leur embauche à l’issue du parcours.

Emmanuelle Cosse a souligné l’intérêt de ce dispositif global qui allie offre d’hébergement et de formation pour favoriser l’intégration.