A la une >>

L’Observatoire des territoires vient de publier son 4e rapport

11 mai 2015 | Mis à jour le 16 novembre 2015

Sylvia Pinel s’est vue remettre le11 mai 2015 le 4e rapport de l’Observatoire des territoires du Commissariat Général à l’Égalité des Territoires (CGET).

Tous les trois ans, l’Observatoire des territoires remet au Parlement un rapport sur les disparités et les dynamiques territoriales. Le 4e rapport, remis ce jour à Sylvia Pinel, ministre de Logement, de l’Égalité des territoires et de la ruralité, est composé d’une première partie composée de fiches faisant état des disparités territoriales sur des thématiques liées à l’aménagement du territoire, et d’une deuxième partie intitulée « Qualité de vie, habitants, territoires ».

Le rapport a été réalisé sous la conduite de Dominique Bonnans, conseillère auprès du Délégué interministériel à l’aménagement du territoire et à l’attractivité régionale, responsable de l’Observatoire des territoires, puis de Vivien Roussez, chef du Bureau de l’Observation des territoires du Commissariat Général à l’Egalité des Territoires, au sein de la sous-direction de l’Observation et des analyses statistiques dirigée par Brigitte Baccaïni. Les travaux ont été menés dans le cadre d’un réseau de partenaires et d’experts qui ont veillé à la qualité du rapport.

À l’issue de la présentation, la ministre a remercié les auteurs du rapport pour la qualité de leur travail, et a tenu à rappeler l’engagement du gouvernement pour l’égalité des territoires. Partant du constat que les disparités entre territoires ne sont pas obligatoirement sources d’inégalité, Sylvia Pinel a évoqué la nécessaire prise en compte, dans les logiques d’aménagement, des besoins des citoyens dans des territoires où l’offre de services vient à manquer. Elle a rappelé l’installation et la mise en place progressives de maisons de services au public et de maisons de santé dans les territoires ruraux où les besoins se font ressentir. Elle a ensuite souligné que la fonction du CGET et de son observatoire, outre celle d’observer et d’évaluer la nature et l’ampleur des évolutions économiques, sociales et démographiques des territoires, est de mettre à la disposition des élus et des décideurs publics des éléments précis de connaissance et d’information. La ministre a enfin conclu en mentionnant les chantiers à venir du CGET, notamment la réforme des zones de revitalisation rurale, la démarche en faveur des centres-bourgs, et le rapprochement avec l’observatoire de la politique de la ville.

> Lire le rapport dans son intégralité (90 Mo)
 

Zoom sur… l’Observatoire des territoires

L’Observatoire des territoires a été créé par le décret n° 2004-967 du 7 septembre 2004.
Le décret n° 2011-887 du 26 juillet 2011 porte renouvellement de l’Observatoire pour une durée de 6 ans.
Il a trois missions principales :
C’est un lieu de synthèse : il rassemble, analyse, diffuse les informations et les données relatives aux dynamiques et aux inégalités territoriales ainsi qu’aux politiques menées dans le champ de l’aménagement et du développement des territoires.
C’est un lieu d’échanges d’expériences entre l’État et les collectivités territoriales qui permet de favoriser l’harmonisation des méthodes d’observation et d’analyse, la mutualisation des connaissances, et de créer les conditions de diagnostics partagés sur l’état des territoires.
C’est un lieu d’innovation et d’expertise : il anime un programme d’études et de recherches, et contribue à la mise au point des cadres conceptuels et des outils adaptés aux nouveaux besoins de comparaisons entre territoires à l’échelle européenne et internationale. Il est chargé de réaliser tous les trois ans un rapport au Premier ministre, transmis au Parlement.

Crédits photo Une : Arnaud Bouissou / MLETR