A la une >>

Journées européennes du patrimoine : visitez l’Hôtel de Castries !

17 septembre 2014 | Mis à jour le 22 septembre 2014

L’hôtel de Castries, où est installé le ministère du Logement, de l’Égalité des territoires et de la Ruralité, sera ouvert au public pour les Journées européennes du patrimoine les samedi 20 et dimanche 21 septembre 2014, de 10h à 18h.

Sylvia Pinel vous invite à découvrir l’hôtel de Castries les 20 et 21 septembre 2014

À l’occasion des Journées européennes du patrimoine, dont la 31è édition se déroule sur le thème « Patrimoine naturel, patrimoine culturel », le public est invité à visiter les intérieurs et les jardins de cet hôtel parisien datant des 17è et 18è siècles, propriété de l’État depuis 1946. Il pourra également découvrir, à travers une exposition, les différents chantiers menés au sein de ce ministère pour favoriser l’accès au logement, relancer la construction, et agir en faveur de l’égalité des territoires.

Renseignements pratiques :

Hôtel de Castries
72 rue de Varenne
75007 PARIS
Métro ligne 13, station Varenne.

Ouverture au public les samedi 20 et dimanche 21 septembre 2014, de 10h à 18h.

Un peu d’histoire...

L’hôtel de Castries – prononcer « Castre » – porte témoignage du prestige du faubourg Saint-Germain durant les 17è et 18è siècles. Sa construction date de 1694, quand Jean Dufour, seigneur de Nogent, acquiert un vaste terrain pour y bâtir sa résidence.
En 1708, Angélique Guyner, la veuve de Jean Dufour, vend l’hôtel à Joseph-François de La Croix, marquis de Castries et baron de Castelnau. Le domaine demeurera dans les biens des Castries jusqu’à la fin du 19è siècle.

Pendant la Révolution française, le domaine subit de nombreuses vicissitudes (destructions et pillages) et est sauvé de justesse de la destruction en 1790 par l’arrivée de la Garde nationale et une harangue de La Fayette. Le premier duc de Castries émigre avec sa famille en Suisse. L’hôtel, séquestré comme bien national, est dévolu au ministre de la Guerre, Jean Pache (1746-1823), futur maire de Paris.

À la Restauration, toute la famille de Castries revient à Paris. Le deuxième duc, Edmond-Eugène-Philippe, se réinstalle à l’hôtel de Castries en 1826.

En 1842, sous la direction de l’architecte suisse Joseph-Antoine Froelicher, puis de François-Clément-Joseph Parent, d’importants travaux sont entrepris. Achevés en 1866, ils donnent au bâtiment l’aspect que nous lui connaissons aujourd’hui.

Propriété de l’administration depuis 1946, l’hôtel de Castries est aujourd’hui le siège du cabinet de la ministre du Logement, de l’Égalité des territoires et de la Ruralité.

Le saviez-vous ?

L’hôtel de Castries a accueilli Mozart, qui venait prodiguer des leçons de harpe à Marie Louise Philippine, épouse du premier Duc de Castries.