A la une >>

Incendie d’un bâtiment du futur centre d’hébergement d’urgence pour migrants à Forges-les-bains (Essonne) : Emmanuelle Cosse réaffirme la détermination de l’Etat

6 septembre 2016

Dans la nuit de lundi à mardi, un des trois bâtiments du futur centre d’accueil de migrants à Forges-les-Bains (Essonne) a été incendié. S’il se confirme que cet incendie n’est pas accidentel (comme le laissent penser les premiers éléments du dossier), Emmanuelle Cosse condamne fermement ces actes criminels. La Ministre du Logement et de l’Habitat durable demande qu’une enquête soit diligentée au plus vite pour retrouver et sanctionner les coupables. Cet incident grave fait suite à des dégradations antérieures et à une manifestation d’opposants quelques heures avant les faits. La Ministre veut assurer les élus locaux, les riverains et les acteurs associatifs engagés dans ce projet de sa détermination à faire respecter la loi et les principes républicains.

Prévu pour accueillir 91 migrants accompagnés par Emmaüs Solidarité, ce centre devait ouvrir dans les jours à venir. Il prend place au sein d’un dispositif national pour faire face à une crise migratoire sans précédent. « En France, des centaines de communes, dont plusieurs dizaines de communes d’Ile-de-France, accueillent aujourd’hui des réfugiés et des migrants. Des débats peuvent exister. Mais, y compris lorsque des réticences existaient au départ, l’expérience s’avère très positive au final. Et il importe que chacun joue le jeu de la fraternité républicaine » rappelle Emmanuelle Cosse, qui mobilise les services et les moyens de l’Etat pour évaluer les dégâts et permettre au centre de Forges-les-bains d’ouvrir sans délais.

Une réunion publique d’information avec la préfète de l’Essonne, les responsables d’Emmaüs Solidarité, un maire accueillant un centre du même type, aura lieu dès demain mercredi 7 septembre à Forges-les-Bains.

Le communiqué de presse : Incendie d’un bâtiment du futur centre d’hébergement d’urgence pour migrants à Forges-les-bains (Essonne), Emmanuelle Cosse réaffirme la détermination de l’Etat (PDF- 140.6 ko)