A la une >>

Impulser les écoquartiers de demain

28 juin 2016| Mis a jour le 9 août 2016

Annoncé dans le cadre de « la mobilisation des énergies » lancée par la ministre du Logement et de l’Habitat Durable, le lancement d’une nouvelle génération d’ÉcoQuartiers permettra de mieux s’adapter aux enjeux de la ville durable. Le forum ouvert des Ecoquartiers, qui s’est déroulé le 28 juin à la Maison des Métallos à Paris, s’inscrit pleinement dans cette démarche.

#MobilisonsLesEnergies

Le 8 juin 2016, Emmanuelle Cosse a organisé une conférence de presse  : "Pour le logement abordable et l’habitat durable, mobilisons les énergies".

La ministre du logement a défini ses deux priorités dans la mobilisation générale pour le logement abordable et l’habitat durable : la justice sociale, que chacun puisse choisir où il habite, et une priorité environnementale, l’habitat écologique pour tous. Ces deux priorités s’articulent autour de trois chantiers emblématiques : 
> mobiliser les logements vacants pour loger les ménages modestes
> accélérer la rénovation énergétique des bâtiments
> développer une nouvelle génération d’EcoQuartiers

Un forum ouvert vers des écoquartiers 2.0

Avec 39 opérations labellisées, 98 opérations engagées et 200 chartes signées, la démarche ÉcoQuartier a établi un socle solide d’expériences permettant de faire émerger de nouvelles façons de concevoir, de gérer et de vivre mieux au cœur de nos territoires.

« Innovant, partenarial et participatif », le Forum, qui s’est déroulé sur une journée a permis d’organiser des ateliers ouverts avec des collectivités, des aménageurs, des associations et des organismes d’Etat. Présidé par Alain Jund, vice-président de l’Eurométropole de Strasbourg et missionné par la ministre pour travailler sur une évolution du label, le Forum Ouvert des ÉcoQuartiers a abordé des axes de travail tels que la santé, le confort et l’économie circulaire.

Le caractère universel du label Ecoquartier

« En 2009, le premier appel à projets EcoQuartier bouleversait notre approche de l’aménagement, notre façon de concevoir nos quartiers, tous ensembles, selon les principes du développement durable »

Actuellement, la 4ème campagne de labellisation EcoQuartier permet à près de 50 collectivités d’être candidates en 2016.
Le caractère universel de la démarche EcoQuartier permet d’accompagner et de valoriser tous les types de territoires et d’initiatives : « Plus qu’un label, les EcoQuartiers sont une « méthode », qui sait d’adapter aux configurations locales ».
De nombreux pays sont intéressés par l’approche intégrée des EcoQuartiers en France et des partenariats fructueux ont été noués ainsi que des échanges réguliers avec l’Allemagne , la Suède, le Japon, la Tunisie.

Emmanuelle Cosse souhaite faire évoluer la démarche EcoQuartier pour répondre aux priorités suivantes :

  • des EcoQuartiers parfaitement intégrés à leur environnement ;
  • une labellisation qui recouvre l’ensemble du cycle de production de l’EcoQuartier, depuis la conception jusqu’à la vie quotidienne des habitants ;
  • une exigence soutenue concernant la participation des habitants à la conception et à la gestion de leur quartier ;
  • une réflexion approfondie sur la santé, le bien-être et la nature en ville ;
  • une attention particulière sur l’économie circulaire, l’usage de matériaux locaux, la valorisation des entreprises du territoire.

« Notre objectif commun est d’aller ensemble, élus et citoyens, vers les EcoQuartiers de demain, partout et pour tous »

Après consultation de tous les acteurs, les nouvelles composantes du label EcoQuartier seront présentées au mois de décembre prochain, lors de la remise des labels aux lauréats 2016.

Crédits photo Une : Bernard Suard/MEEM-MLHD