A la une >>

Gymnase Cévennes : Emmanuelle Cosse dénonce l’attitude scandaleuse d’élus LR s’opposant physiquement à la mise à l’abri de migrants

29 juin 2016

Ce matin, mercredi 29 juin 2016, 1 139 personnes du campement de la halle Pajol à Paris (XVIIIème) ont été mises à l’abri par les services de la Préfecture d’Ile-de-France.

En plus des places d’hébergement mobilisées pour l’occasion, deux gymnases ont été mis à disposition temporairement, dans le XIIIème et XVème arrondissement de Paris.

Après avoir pris place dans le gymnase Cévennes (rue de la Montagne d’Aulas Paris XVème), une centaine de personnes ont fait l’objet d’intimidations physiques et été remises à la rue par les élus (LR) Jean-François Lamour et Philippe Goujon, respectivement député et maire de l’arrondissement.

Pour Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, « il s’agit d’une attitude scandaleuse et irresponsable, contraire aux valeurs de la République. Face aux bouleversements qui jettent des millions de personnes sur les routes et dans le dénuement, nous avons toutes et tous un devoir d’humanité et d’accueil. Aucun territoire, aucun élu de la République n’est dispensé de la nécessaire solidarité qui fait de la France une terre d’accueil. C’est pourquoi j’ai demandé la réquisition d’un gymnase pour mettre à l’abri ces personnes. »

Le communiqué de presse - Gymnase Cévennes : Emmanuelle Cosse dénonce l’attitude scandaleuse d’élus LR s’opposant physiquement à la mise à l’abri de migrants (PDF- 22.8 ko)