A la une >>

Logement et hébergement

Guide du logement aidé pour les salariés saisonniers du tourisme

Publié le mardi 17 septembre 2013

Pour faciliter l’hébergement de salariés saisonniers du tourisme, les élus locaux peuvent favoriser la production de logements adaptés. Suite à une étude de faisabilité, ils peuvent mobiliser des entreprises, disposer d’aides financières et faire appel à un gestionnaire.

Pourquoi produire du logement pour les saisonniers ?

17 septembre 2013

Comment identifier les besoins en logements dans une station touristique ?

Tout commence par une réflexion sur les besoins en logements dédiés aux saisonniers sur le territoire spécifique qu’est une station touristique, sachant que la réponse utilisée à ce jour par les entreprises de main d’œuvre saisonnière est une réponse insatisfaisante tant sur le plan qualitatif qu’économique. Cette réponse n’est pas sans incidence sur le recrutement des salariés saisonniers.

Une enquête directe auprès des entreprises de la station touristique doit permettre de recenser :

 le nombre de saisonniers extérieurs au bassin d’habitat,
 le nombre de saisonniers logés et ceux à loger,
 les solutions utilisées par les entreprises et leurs coûts,
 les attentes des entreprises,
 leurs niveaux d’adhésion à un éventuel projet.

Cette enquête, par questionnaire simplifié, peut être menée directement par la collectivité concernée. Elle permet de faire émerger les besoins, de planifier les opérations, de sensibiliser les entreprises sur les projets envisagés et de les intégrer dans un processus de décision.

Comment mobiliser les entreprises ?

Il s’agit de mieux répartir les différents types d’habitat, dans le cadre de la politique locale de l’habitat, en tenant compte de l’identité de la station, des besoins des entreprises (proximité du lieu de travail, type et taille des logements...) pour à la fois :

  • éviter la création de ce qui pourrait être considéré comme un « ghetto »,
  • prendre en compte la spécificité de la réponse (logement pour saisonnier dont la durée d’occupation est incertaine et le mode de fonctionnement particulier),
  • mobiliser les entreprises.

Ce dernier point est essentiel à la réussite de l’opération, tant sur le plan économique que social. Sur le plan économique, les projets doivent associer financièrement les entreprises à la prise en charge de tout ou partie des coûts d’exploitation de ce type de logements (notamment du coût de l’inoccupation inhérent à ce type de logements).

Sur le plan social, l’aspect qualitatif d’un logement doit permettre de garantir le respect de l’intimité et de l’autonomie des saisonniers logés.