A la une >>

Grand Paris : le 8e contrat de développement territorial « Cœur économique Roissy Terres de France » est signé

5 mars 2014

Le contrat de développement territorial (CDT) du « Cœur économique Roissy Terres de France » a été signé le jeudi 27 février 2014, par Jean Daubigny, préfet de la région d’Ile-de-France, préfet de Paris, François Asensi, député, président de la Communauté d’agglomération Terres de France et maire de Tremblay-en-France, Patrick Renaud, président de la Communauté d’agglomération Roissy Porte de France, Michel Montaldo, vice-président en charge du Grand Paris, par délégation d’Arnaud Bazin, président du Conseil général du Val d’Oise,et cinq maires des villes de Roissy Terres de France, suite à son adoption lors de la séance du comité de pilotage du 27 novembre 2013.

Bassin de 108 000 habitants et 128 600 emplois, le contrat de développement territorial lie entre elles, les villes de Tremblay-en-France et Villepinte en Seine-Saint-Denis, Goussainville, Le Thillay, Roissy-en-France et Vaudherland dans le Val d’Oise, ainsi que les deux communautés d’agglomération Terres de France et Roissy Porte de France.

Dans le cadre du projet du Grand Paris, ce territoire est le cœur économique du Grand Roissy. Il inscrit son projet de développement dans le Grand Roissy et l’ensemble aéroportuaire du nord Parisien (Roissy-Le Bourget).

Le projet de CDT est fondé sur trois orientations principales.

1. Un développement économique FONDÉ sur la performance et la compétitivité du pôle aéroportuaire et le cluster des échanges internationaux :

L’objectif de cette orientation est d’accroitre les performances métropolitaines de l’aéroport et de favoriser l’émergence d’un pôle aéroportuaire intégré. Pour cela le CDT met en place deux objectifs :

  • renforcer la performance et la compétitivité du pôle aéroportuaire : développement de l’offre de services pour les passagers, les usagers et le fret, en lien avec les opérateurs présents (FEDEX, CAREX, ADP).
  • faire émerger un hub dédié à l’événementiel, au tourisme d’affaires et aux rencontres professionnelles en s’appuyant sur l’existant et en créant de nouveaux projets : (PIEX, zone hôtelière…) - (International Trade Center, extension du parc hôtelier, etc.)


Le CDT prévoit la création de 40 à 65 000 emplois sur 20 ans et entend faciliter l’accès à l’emploi pour ses populations.

2. Un développement favorisé par des infrastructures qui optimisent les liaisons entre les fonctions économiques, les espaces et les usagers


La qualité de la desserte du pôle aéroportuaire est une condition essentielle de la performance du Cœur économique de Roissy Terres de France. Cet enjeu se décline à plusieurs niveaux :

  • Renforcer la connexion à la région métropolitaine :
    - ligne 17 du métro du Grand Paris à l’horizon 2027 et trois gares (Parc des Expositions, terminaux 2 et 4 de l’aéroport Roissy Charles de Gaulle) ;
    - connexion ferrée entre le RER D et le RER B et projet privé CDG Express.
  • Renforcer la desserte locale du territoire :
    - maillage de lignes de bus structurantes pour relier les quartiers résidentiels aux gares et au pôle d’emploi ;
    - ligne spécifique COMET (Corridor Métropolitain), reliant les sites économiques majeurs du CDT.
  • Pour les déplacements de proximité, développer les modes actifs :
    - aménagement d’un maillage de pistes cyclables ;
    - création de solutions innovantes pour une mobilité à la carte (auto-partage, véhicules en libre-service…).
  • Améliorer la performance du réseau viaire :
    - renforcement des connexions Est-Ouest ;
    - qualité d’usage maintenue sur le réseau autoroutier qui traverse le territoire.

Le CDT vise un objectif de part modale des transports en commun de 40% à l’horizon 2030.

3. Une amélioration du cadre de vie des habitants :


Le CDT se fixe comme objectif de concilier le développement local au développement d’un environnement urbain plus durable :

  • En matière d’habitat, est prévue une montée en puissance résidentielle progressive, visant à atteindre la construction de 950 logements par an en moyenne pour répondre aux besoins actuels et futurs des populations.
  • Renforcer l’offre culturelle autour du spectacle vivant et du patrimoine historique.
  • Préserver et valoriser les espaces naturels  : mise en place de continuités vertes reliant les espaces ouverts du territoire, et à la valorisation des deux Vallons du Vaudherland et du Sausset.

La prise en compte des enjeux environnementaux sera formalisée dans un cahier de prescriptions environnementales qui s’appliquera à l’ensemble des projets qui verront le jour sur le territoire.

Le CDT complet est consultable et téléchargeable sur le site internet de la préfecture de région Ile-de-France à l’adresse suivante.


JPEG - 491.6 ko
L’élaboration d’un contrat de développement territorial