A la une >>

Entretiens d’Inxauseta : « mener jusqu’au bout la bataille du logement abordable »

26 août 2016| Mis a jour le 31 août 2016

Emmanuelle Cosse s’est rendue, vendredi 26 août 2016, aux Entretiens d’Inxauseta à Bunus dans les Pyrénées-Atlantiques. Lors de son intervention en ouverture d’une table ronde sur les enjeux du logement, la ministre a dressé un point d’étape des quatre grands chantiers en cours.

En savoir plus sur les Entretiens d’Inxauseta

Poursuivre la dynamique de relance de la construction

Dès 2014, le gouvernement a fait de la relance de la construction un axe majeur de sa politique du logement. Les mesures s’articulent autour de six priorités :

  • favoriser l’accession à la propriété,
  • simplifier les règles de construction et d’urbanisme,
  • développer l’innovation,
  • augmenter l’offre de logements neufs, sociaux et intermédiaires,
  • renforcer la mobilisation du foncier,
  • rénover les logements.

Les indicateurs de la création de logements sur les trois derniers mois (mai 2016 - juillet 2016) montrent que la reprise de la construction observée depuis plus d’un an se poursuit. Le nombre de logements autorisés sur douze mois est en forte progression : +8.3% (401 200 logements) par rapport aux douze mois précédents. 

Produire des logements abordables pour tous

La création de logements à prix abordables est un impératif de justice sociale pour permettre à chacun de choisir où il habite. Pour cela plusieurs mesures ont été prises :

En savoir plus sur le logement social

Zoom sur : la réforme de l’attribution des logements sociaux

Le projet de loi Egalité et Citoyenneté, adopté en première lecture à l’Assemblée nationale en juin 2015, prévoit une réforme de l’attribution des logements sociaux pour combattre le phénomène de « ghettos de pauvres » en développant la mixité sociale. Il prévoit qu’un quart des attributions de logements sociaux hors des quartiers prioritaires de la politique de la ville soit réservé au quart des demandeurs les plus modestes.

En savoir plus

Rééquilibrer le marché de l’immobilier privé

La loi ALUR permet un rééquilibrage qui vise à apaiser les relations entre les propriétaires et les locataires. Elle met en place plusieurs dispositifs qui permettent aux deux parties de mieux connaître leurs droits pour les faire respecter.

En savoir plus sur la loi ALUR

Deux dispositifs ont également été mis en place pour mieux réguler le marché locatif privé : l’encadrement des loyers et la caution locative VISALE.
L’encadrement des loyers est effectif à Paris depuis le 1er août 2015. Dans 28 agglomérations de zone tendue, ce sont les loyers à la relocation qui sont limités.
Le dispositif VISALE permet d’accorder une caution aux salariés précaires et à l’ensemble des jeunes de moins de 30 ans lorsqu’ils accèdent à un logement. Il garantira aux bailleurs du parc privé le paiement des loyers impayés durant les 3 premières années du bail.

Développer un habitat durable et écologique

Environ 17% des émissions de gaz à effet de serre (CO2) proviennent du secteur résidentiel. L’habitat durable représente ainsi un enjeu écologique majeur dans la réduction des émissions. En France, 14,4% des ménages sont en situation de précarité énergétique, dont la moitié résidant en zone rurale. Le programme « Habiter Mieux » de l’Anah permet à des propriétaires aux revenus modestes de bénéficier d’une aide financière. Grâce à ce soutien financier, ils peuvent réaliser une partie de leurs travaux de rénovation énergétique : 70 000 logements seront rénovés en 2016 et ce sera 100 000 dès 2017.

En savoir plus sur le programme Habiter Mieux

Retour en images sur cette rencontre