A la une >>

Encourager le secteur du bâtiment pour accélérer la rénovation énergétique de l’habitat

25 mars 2013 | Mis à jour le 16 avril 2014

Cécile Duflot et Sylvia Pinel, ministre de l’Artisanat, du Commerce et du Tourisme, ont effectué un déplacement à Bessancourt, dans le Val-d’Oise, lundi 25 mars, sur le thème de la rénovation énergétique. Tour d’horizon des initiatives locales.

Les deux ministres ont d’abord visité l’espace info-énergie de la ville de Bessancourt. Après un échange avec les conseillers, Cécile Duflot et Sylvia Pinel ont détaillé les mesures du plan d’investissement pour le logement, annoncé jeudi 21 mars par le Président de la République (lien), qui comporte un volet consacré à la rénovation énergétique.

<table

Le saviez-vous ?

Les espaces info-énergie ont été initiés par l’Ademe en 2001, pour sensibiliser et conseiller le grand public sur l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables. Il existe 250 espaces info-énergie sur l’ensemble du territoire français. En dix ans, 8 millions de Français ont sollicité leurs conseils.

Les ministres ont également rencontré un éco-artisan sur un chantier de rénovation-extension d’une maison individuelle. Les éco-artisans sont des professionnels indépendants du bâtiment qui s’engagent à respecter des critères liés à l’amélioration des performances énergétiques des logements. Cette visite a été l’occasion pour Sylvia Pinel et Cécile Duflot d’annoncer que les éco-artisans bénéficieront de l’écoconditionnalité des aides, confirmée dans le cadre du plan d’urgence pour le logement.

Cécile Duflot et Sylvia Pinel ont ensuite visité le chantier d’une opération de construction de 46 logements bâtiment basse consommation (BBC). Le label bâtiment basse consommation correspond à une consommation énergétique de 50 kWh par mètre carré chaque année, et vise donc à optimiser la consommation d’énergie liée à l’habitat. Cet immeuble comportera aussi bien des logements locatifs sociaux que des logements privés.

Enfin, Cécile Duflot a visité une maison passive, construite avec des matériaux écologiques innovants et qui présente une consommation d’énergie correspondant aux normes les plus contraignantes. Le principe de la maison passive repose sur une isolation thermique combinée avec des panneaux solaires et un système de ventilation innovant. La combinaison de ces techniques permet de réduire de 90 % la consommation d’énergie par rapport à une maison conventionnelle. Elle préfigure la maison du futur, qui aura des objectifs ambitieux en matière de consommation énergétique.

Découvrir la galerie de photos