A la une >>

En Bretagne, une nouvelle étape de la mobilisation des énergies

11 juillet 2016| Mis a jour le 17 octobre 2016

Lundi 11 juillet, Emmanuelle Cosse est allée à la rencontre des acteurs bretons qui œuvrent au quotidien pour le logement et la construction. Ce déplacement marque ainsi une nouvelle étape de la « mobilisation des énergies », démarche lancée par la ministre dans toutes les régions de France, avec tous les acteurs, pour le logement abordable et l’habitat durable.


Emmanuelle Cosse sur le littoral breton : agir pour un aménagement plus résilient et durable

A Larmor-Plage, dans le Morbihan, la ministre du Logement et de l’Habitat durable Emmanuelle Cosse a observé le déplacement du trait de côte et échangé sur les enjeux d’urbanisation sur le littoral. Elle a pu saluer les initiatives locales de protection des territoires vulnérables aux conséquences du changement climatique.

Elle a ensuite échangé avec des parlementaires et élus bretons sur l’application de la loi SRU dans les agglomérations de Vannes et de Lorient, où l’enjeu est de densifier les espaces déjà urbanisés et lutter contre l’étalement urbain tout en préservant des espaces agricoles.

A Quimper, nouvelle étape de la mobilisation des énergies

L’après-midi, Emmanuelle Cosse a rencontré les professionnels du logement et de la construction du Finistère lors d’un séminaire de travail consacré à la mobilisation des énergies pour le logement et l’habitat durable.

Cette mobilisation de tous les acteurs, sur tous les territoires, s’axe autour de trois grands chantiers emblématiques : mobiliser 50 000 logements vacants en trois ans pour les ménages modestes, changer d’échelle autour de la rénovation énergétique, levier massif en faveur de la transition écologique et de la lutte contre le dérèglement climatique, et renouveler la démarche éco-quartier, plus participative et centrée sur les notions de bien-être et de santé.

L’éco-quartier Quimpero : un projet durable et participatif

Sur la commune d’Hennebont, le projet d’éco-quartier Quimpero s’inscrit pleinement dans la nouvelle direction qu’Emmanuelle Cosse souhaite impulser à la démarche EcoQuartier. Les 129 logements qui le composent, dont 25 % sont des logements locatifs sociaux et 75% sont des logements en accession, sont pensés dans une logique de renouvellement urbain, de mixité sociale et générationnelle et de gestion écologique des espaces verts.

Emmanuelle Cosse a rencontré les élus porteurs du projet et des riverains ayant participé aux actions de concertation réalisées sur place : elle a ainsi salué la démarche participative de ce projet.

Comprendre la démarche et le label EcoQuartier

Pour le logement abordable et l’habitat durable, mobilisons les énergies !