A la une >>

Emmanuelle Cosse se rend dans un centre d’hébergement d’urgence hivernal

31 mars 2016| Mis a jour le 8 juillet 2016

Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, s’est rendue, le 31 mars dans le centre d’hébergement d’urgence (CHU) hivernal Colonel AVIA à Paris. Objectif : rencontrer et échanger avec les principaux opérateurs et gestionnaires de centres d’hébergement ainsi que les familles hébergées.

Le CHU Colonel Avia accueille 167 personnes dans le cadre du plan hivernal francilien

Les places du CHU Colonel Avia, ouvert en décembre 2015, font parties des 700 que l’Etat souhaite pérenniser à Paris sur 1150 en Ile-de-France et 2300 au niveau national. Elles sont gérées par Emmaus Solidarité. En plus de ces activités structurelles, Emmaus Solidarité est particulièrement impliqué dans le plan hivernal francilien (veille saisonnière) ainsi que celui de mise à l’abri des migrants.

EMMAÜS Solidarité
L’association, fondée en 1954 par l’abbé Pierre, fait partie de la branche Action sociale et logement du mouvement. Elle accueille, héberge et accompagne vers l’insertion 3 000 personnes et familles en grande difficulté sociale chaque jour, au travers de 85 services ou activités quasiment exclusivement en Ile-de-France et en particulier :
> 59 structures d’hébergement et de logement adapté (essentiellement CHU, CHRS et pensions de famille) pour un total de 2196 places
> 3 maraudes soit 7820 rencontres plus 1 coordination des maraudes
> 11 centres ou espaces d’accueil de jour enregistrant 200 000 passages par an
> 1 plateforme d’aide alimentaire dans le Val-de-Marne


Retour sur les mesures annoncées en vue de la sortie de la trêve hivernale


A l’occasion de son déplacement, Emmanuelle Cosse a détaillé les mesures mises en œuvre par le gouvernement afin d’éviter les ruptures dans la mise à l’abri des personnes, avec :


Une mobilisation d’une ampleur inédite
Depuis le 1er novembre 2015, les préfets ont mobilisés 10 000 places supplémentaires (qui s’ajoutent aux 110 000 places pérennes ouvertes toute l’année) pour faire face aux besoins d’hébergements accrus pendant la période hivernale.

Dans une logique de rupture avec la gestion saisonnière de l’hébergement, ces places ont été ouvertes en fonction des besoins et non des seules températures et le plus souvent au sein de centres spécialisés offrant un accueil et un accompagnement social de qualité (le recours à des bâtiments de type gymnases ou casernes a été très limité).

Les services de l’Etat ont aussi, pendant toute cette période, renforcer les maraudes, afin que les associations puissent aller vers les sans-abris sans attendre qu’ils fassent appel au 115.

Fin de trêve hivernale : Emmanuelle Cosse lance un plan national de prévention des expulsions

Emmanuelle Cosse dresse un premier bilan du plan hiver et prépare la sortie hivernale

Le communiqué de presse : Emmanuelle Cosse au centre d’hébergement d’urgence Colonel Avia à Paris pour la fin de la trêve hivernale (PDF- 29.5 ko)