A la une >>

Emmanuelle Cosse salue les cinq lauréats de l’appel à projets « Pour une architecture de la transformation dans le logement social et intermédiaire »

8 mars 2016 | Mis à jour le 8 juillet 2016

Mardi 8 mars, Emmanuelle Cosse a salué les cinq bailleurs sociaux lauréats de l’appel à projets « Pour une architecture de la transformation dans le logement social et intermédiaire », avec Pierre-René Lemas, directeur général du groupe Caisse des Dépôts et Jean-Louis Dumont, président de l’Union sociale pour l’habitat (USH).

L’appel à projets « Pour une architecture de la transformation dans le logement social et intermédiaire »

Lancé en septembre 2015 par la Caisse des Dépôts et l’Union sociale pour l’habitat (USH), l’appel à projets « Pour une architecture de la transformation dans le logement social et intermédiaire », soutenu par le ministère du Logement et de l’Habitat durable, s’adresse aux bailleurs sociaux et vise les logements locatifs sociaux et intermédiaires ainsi que les logements dédiés à l’accession sociale sécurisée.

Dans un contexte de mutations démographiques, numériques, écologiques et énergétiques fortes, qui renouvelle l’approche sociale, culturelle, économique et fonctionnelle du logement, les projets répondant à l’appel doivent apporter des réponses innovantes et concrètes sur l’évolutivité des logements et la mutabilité des bâtiments, avec un niveau exemplaire de performance environnementale.

Le règlement de l’appel à projets (PDF- 337.9 ko)

Les cinq lauréats

Les cinq projets lauréats ont été distingués par un jury pluridisciplinaire :

  • Actis – Projet HabiTerre & Bois (Lieu du projet : Agglomération grenobloise - 38)

Quelles réponses les bailleurs sociaux peuvent-ils apporter aux enjeux écologiques, économiques et sociaux, dans leur développement, à horizon 2020 ?

  • Batigère Nord-Est (Lieu du projet : 3 sites – 54, 67, 68)

Aujourd’hui, dans le cadre d’une expérimentation sur le comportement des bâtiments anciens, sommes-nous capables de proposer des solutions innovantes permettant d’assurer à la fois le confort des habitants, et une optimisation thermodynamique des édifices ?

  • Estuaire de la Seine – Pop Acte (Lieu du projet : Le Havre - 76)

Comment tendre vers le « zéro charge » en modifiant la gouvernance des projets avec des habitants-acteurs : de la conception à l’usage de logements locatifs ?

  • Office Public de l’Habitat de Seine-Saint-Denis (OPH93) – La Fabrique du Clos (Lieu du projet : Stains - 93)

Comment tester, puis rendre reproductible une filière de production in situ de réemploi de béton dans les démolitions - reconstruction de logements sociaux d’un projet de renouvellement urbain ?

  • SNI Sud Ouest – Brazza E4 (Lieu du projet : Bordeaux - 33)

Dans quelles conditions, et jusqu’où, peut-on conjuguer, à l’échelle d’un immeuble urbain, objectifs de la ville durable (densité, diversité fonctionnelle et sociale, sobriété) et capacité d’évolutivité et de flexibilité maximales, tout en tirant parti des opportunités ouvertes par la mixité, pour renforcer simultanément la valeur d’usage de l’offre logement proposée et l’efficience économique et environnementale du projet ?

Expérimenter et intégrer des innovations dans la conception ou la réhabilitation de logements

Les cinq lauréats seront accompagnés pendant 8 mois afin d’expérimenter et d’intégrer des innovations en même temps que la phase de conception des projets. Une assistance technique pourra également aider les équipes en apportant une expertise réglementaire, normative, juridique ou technique. Enfin, un accompagnement financier de 100 000 € maximum sera dédié à chacun des projets lauréats et destiné aux tests de solutions innovantes.

Cette phase d’incubation permettra de tester les problématiques d’innovation posées par les bailleurs sociaux, de mettre en évidence les éventuelles difficultés réglementaires, techniques, juridiques ou financières, pour ensuite proposer des modalités de réplicabilité technique et économique.

L’appel à projets permettra notamment de constituer une boîte à outils mise à disposition de l’ensemble des bailleurs sociaux, avec des documents génériques facilitant la mise en œuvre de mesures d’innovation.

« L’initiative de la CDC et de l’USH s’inscrit pleinement dans la direction que nous devons prendre en matière de logement et d’urbanisme, celle de l’habitat durable. Il s’agit d’inventer la ville de demain avec la volonté d’améliorer la cohésion sociale, le respect de l’environnement et de qualité de vie des habitants. Les projets innovants présentés aujourd’hui par les bailleurs sociaux sont à cet égard extrêmement stimulants : les idées et les savoir-faire de l’habitat durable sont déjà là, soutenons-les pour réussir ce pari d’avenir ». Emmanuelle Cosse

Les actions pour relancer la construction

Crédits photo Une : Arnaud Bouissou/MEEM-MLHD