A la une >>

Emmanuelle Cosse salue la dynamique d’engagement des bailleurs franciliens pour la production de logements sociaux durables

10 novembre 2016

Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, a salué hier au 14ème comité exécutif (Comex) Logement d’Île-de-France l’engagement pris par deux bailleurs en faveur d’une construction renforcée de logements sociaux durables et d’une participation accrue au logement des ménages prioritaires, en particulier ceux reconnus prioritaires au droit au logement opposable. Après le groupe 3F, le groupe Polylogis, ICF la Sablière et « Toit et Joie » au premier semestre, Valophis et Batigère rejoignent la dynamique francilienne à travers la signature de conventions avec l’État fixant des objectifs ambitieux et partagés.

Fruits de la méthode de concertation et de dialogue mise en œuvre par le préfet de région depuis son arrivée en Île-de-France, ces conventions marquent l’engagement des signataires à :

  • renforcer leurs efforts de production de logements sociaux ;
  • contribuer efficacement au nouveau programme de renouvellement urbain ;
  • développer les parcours résidentiels par la mise en œuvre de produits adaptés ;
  • œuvrer à une meilleure efficacité énergétique des logements dont ils ont la gestion.

Un effort en faveur des ménages prioritaires

Les deux groupes s’engagent également à contribuer à l’accès au logement des ménages prioritaires, en consacrant 25 % de leurs attributions à ces publics, dont 20 % aux ménages reconnus DALO. Enfin, ils s’inscrivent pleinement dans la démarche de réforme des attributions de logements sociaux, portée par la loi ALUR et poursuivie dans le cadre du projet de loi Egalité et Citoyenneté, qui vise à renforcer la mixité sociale.

« Cette démarche partenariale de renforcement d’une offre de logements abordables pour tous les Franciliens, y compris les plus fragiles, et de renforcement de la mixité sociale dans tous les territoires est totalement en phase avec les objectifs portés par le Gouvernement dans le cadre du projet de loi Egalité et Citoyenneté actuellement en cours de discussion au Parlement. » a déclaré Emmanuelle Cosse.

Jean-François Carenco, préfet de la région d’Île-de-France, préfet de Paris, a salué « l’engagement et l’effort des bailleurs sociaux, toujours plus nombreux, en faveur de la construction en Île-de-France » et a tenu à rappeler son « attachement au dialogue et à la concertation qui permettent au secteur de la construction de logement d’atteindre des niveaux historiques ».

Le logement social, moteur de la construction en Île-de-France

En 2016, la construction de logements locatifs sociaux en Île-de-France atteindra un niveau record : plus de 31 000 nouveaux logements financés par l’État avec le concours d’Action logement et de la Caisse des dépôts.
D’ores et déjà, les derniers chiffres de la construction franciliens illustrent la reprise significative du secteur : 84 800 logements ont été autorisés sur les douze derniers mois, soit une progression de 21,9% par rapport à l’année précédente. Dans le même temps, 70 400 nouveaux logements ont été mis en chantier, soit une augmentation de 22,8 %. Pour la première fois, la région atteindra ainsi l’objectif fixé dans le Schéma régional d’Île-de-France.

Jean-François Carenco a notamment expliqué ces bons chiffres par la mise en production des 57 685 logements sociaux agréés par l’État en Île-de-France en 2014 et2015.
Les échanges avec les partenaires dans le cadre du Comex Logement ont également mis en avant la contribution des prêts de Haut de bilan pour atteindre ces chiffres. Portés par la Caisse des dépôts, Action Logement et l’État, ces prêts permettent de soutenir les bailleurs sociaux pour augmenter leurs capacités de construction et de rénovation. 1/3 des demandes ont concerné l’Île-de-France : avec 530 millions de prêts attribués, 6 000 logements supplémentaires seront construits et 41 000 rénovés entre 2016 et 2018. Sur l’ensemble du territoire, près de 2 milliards ont d’ores et déjà été engagés et 1 milliard supplémentaire a été annoncé par le Premier Ministre lors du dernier congrès HLM.

Pour la ministre, il ne fait aucun doute que cet engagement de l’État dans le financement du logement social renforcera la dynamique positive enregistrée. Elle a confirmé son soutien pour mobiliser les crédits nécessaires à la poursuite de ces démarches territoriales en faveur de la production de logements abordables pour tous.